Guilde RP de la faction impériale
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal de Shad

Aller en bas 
AuteurMessage
Elliade Shadowstar

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Journal de Shad   Lun 27 Oct - 22:11


Il était tard dans la nuit, alors que Shad restait assise devant son bureau, les mains jointes devant ses lèvres, les coudes posés sur les rebords. Elle se balançait nonchalamment dans son large fauteuil de cuir noir, en proie à une intense réflexion.

Son masque reposait à son côté, tandis que ses longs cheveux noirs ornaient ses épaules fatiguées.
Quelque part dans le désert de Tatooine, les cris des hommes des sables en pleine chasse résonnaient. Elle aimait cette planète autant qu’elle la détestait. Un amas de sable et de sang, peuplé d’esclaves, de sauvages et de criminels.

Mais il fallait le reconnaître. Cette planète avait quelque chose d’attrayant, un « je ne sais quoi » d’ancien, de secret. Et surtout, c’était une planète abandonnée de tous, à son image. L’endroit idéal pour bâtir sa forteresse, et ce qu’elle comptait y faire.

Elle lui donnerait l’aspect d’une résidence de noble, comme le voulaient ses origines, mais aussi l’intérêt de l’apparence. Personne ne s’attarderait sur ce genre de résidence, les riches avaient bien des lubies après tout.  

Elle se redressa, et activa son datapad.

«  Journal de bord de Shad, jour 322, neuvième mois
La construction est achevée. Je n’ai pas jugé bon d’en parler à mon apprenti. Depuis mon départ je n’ai aucune nouvelle de sa part, et j’ignore s’il a rejoint l’ancienne confrérie, ou s’il a fait le choix de me suivre. Il est plus malin qu’il ne le laisse paraître, et je ne sais pas ce qu’il cherche réellement à obtenir de moi, mon enseignement, ou mon amitié.

Il me devient de plus en plus difficile de l’accorder. Je suis aujourd’hui suffisamment abîmée pour savoir que nul n’en est digne. Je n’agirai dorénavant que pour le profit. En cela, on peut se fier, et savoir où aller. Ma colère me guide, cependant, je sais que l’observation est préférable à la passion.

Les commandes affluent chaque jour d’avantage. La guerre est excellente pour les affaires. Qu’ils s’entretuent, je n’en ai que faire, du moment qu’ils paient.  Seuls les imbéciles meurent prématurément. Et plus nombreux seront les morts, plus il sera facile d’instaurer un ordre nouveau.

Je crains que ni la République ni l’Empire n’y trouvent véritablement leur compte, hormis ceux qui gouvernent l’un ou l’autre. Chacun tire son épingle du jeu.  L’Empereur brille de par son absence, et pourtant, je reste convaincue qu’il sait parfaitement ce qu’il fait. Ne survivront que les plus forts.

Nous sommes tous semblables, involontairement. Nous ne sommes que des pions qui se cherchent une utilité. J’ai choisi d’être le plus imprévisible d’entre eux. L’immobilisme est contre nature, trop agir trouble l’ordre des choses. Aussi dois-je suivre mon cœur et mon instinct. Les Jedis ont renoncé à cette voie, renonçant par la même à leur condition naturelle. Les Siths ne la suivent que trop. Et cela aveugle leur jugement. Ainsi, ni l’un ni l’autre ne sont au final ce qu’ils sont vraiment. Des êtres pensant, raisonnant, libres. Mais encore et toujours des pions, des pions volontaires. Non. Aucune règle n’est à mon sens valable. L’univers n’a que faire des lois. Nous vivons une ère de chaos. Et je ne servirai que lui. Car seul le chaos produit un résultat.  

Je pense prochainement prendre un second apprenti sous mon aile. Non par réel désir, mais plutôt pour le confronter à Thiz, et observer ce qu’il en résulte. La compétitivité est bonne pour la passion, pour la haine, mais aussi pour la compassion et la collaboration.

J’ai décidé de ne plus juger ni l’un, ni l’autre des enseignements que j’ai pu voir. Jedis, Siths, Révanites… Il n’y a pas de bien. Il n’y a pas de mal. Il n’y a que des actes et des conséquences.
Je souhaite laisser Thiz choisir sa voie, et mon second apprenti avec lui. Je ne l’orienterai pas, il sera seul responsable de ses actes. Je lui montrerai l’ombre et la lumière. Et il comprendra peut être que l’un et l’autre ne font qu’un. C’est ainsi que nous sommes. Et s’il en vient à me détrôner, je serais prête à l’accepter, sans pour autant baisser les bras un seul instant.

Je tuerai encore. Mais je ne servirai plus aveuglément une cause. Qu’importe ceux que je suis. Je les suis par intérêt. Et ils en font de même. A eux de juger si je les sers convenablement, dans ce qu’ils estiment juste. »

Shad se dirigea vers son coffre codé, y déposant le datapad dans le double fond prévu à cet effet, ou semblaient reposer plusieurs objets destinés à l’archivage de mémoires.
Puis elle sortit du bureau, s’appuyant au balcon, observant son domaine.

Ses yeux bleu gris se perdirent dans l’horizon ou une tempête se levait. Elle regarda longuement danser les volutes, formant des arabesques de sable et de vent. Tandis qu’au loin les deux étoiles de Tatooine émergeaient de cet océan désertique, tel deux soleils rougeoyants, elle se pencha, les observant. Puis murmura, à mi-voix :
« Bon sang. Ce que tu me manques, mon frère… » Avant de se diriger vers le couloir principal.

Sur le rebord du balcon venait de se déposer une goutte d’eau, sur une planète où il ne pleuvait presque jamais. La chaleur la fit rapidement disparaître.

Le temps a raison de tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt

avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: Journal de Shad   Mar 28 Oct - 3:07

Toujours aussi douée ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koball

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 08/12/2013

MessageSujet: Re: Journal de Shad   Mar 28 Oct - 5:46

Oui sympa.

_________________
Accueille la douleur, car elle t'apprendra beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliade Shadowstar

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Levé de rideau.   Ven 31 Oct - 20:28


De retour sur Nar Shadaa, Shad se sentait fatiguée, et énervée. Les fantômes de son passé revenaient sans cesse la tourmenter. Elle entra d'un pas vif dans sa demeure de loisirs, sans mot dire à ses gardes, puis une fois seule dans son bureau, ouvrit son coffre fort. Elle y pris son datapad, et commença sa saisie.
Journal de bord, jour 325, neuvième mois
"Alors c'est comme ça. Je suis vouée à être trahie. Je suis vouée à être abandonnée. Mais qu'attendais-je? Il n'y a rien de bon dans cette vie pour moi. Et rester dans le droit chemin semble similaire à tout perdre, jusqu'à se perdre soi même. Je ne peux plus dormir sans revoir le visage de mon frère, fébrile et surpris, sans me revoir baisser les yeux sur son abdomen transpercé de la lame de notre père. Qu'ais je fais? Il était cruel. il était perdu... mais il était le seul être qui m'aie jamais estimée, et approchée d'aussi près."

Elle marqua une longue pause. Elle semblait étouffer sous son masque de cuir et de métal. Elle finit par l'ôter, libérant sa chevelure noire, ses yeux bleu gris se troublant lentement. Puis son poing se serra, et elle l'abattit violemment sur la table. Elle se laissa alors aller à la rage, la force envahissant son corps, le mobilier de la pièce se soulevant lentement. Puis dans un cri de désespoir, elle envoya tout ce qui lévitait contre les murs, les éclats de meuble lui écorchant les joues. Une fois sa rage épuisée, elle tomba à genoux, au milieu des débris.
Personne ne lui était venu en aide. Oh oui. Elle était crainte. Elle était respectée. Mais elle était seule. Elle se redressa, regardant au dehors, et vit son reflet dans la vitre. elle vit un mince filet de sang orner sa joue. Elle laissa son doigt glisser sur sa plaie, songeant que la cicatrice disparaitrait bientôt, le laboratoire n'était pas loin.

Shad se pencha, pour ramasser le masque. Elle s'apprêtait à le remettre. Puis elle se prit à l'observer, longuement. Elle eut le sentiment de se regarder elle-même.
Elle se rassit à ce qui restait de son fauteuil, reprenant le datapad qu'elle avait toujours en main, et poursuivit la saisie.  


"Je ne peux supporter sa disparition. Et plus le temps passe, plus le poids des morts qui ont goûté  mes sabres commence à me peser. Que m'arrive t'il? vais-je une fois de plus me laisser guider vers la lumière, pour tout perdre à nouveau? Ce masque m’étouffe. J'ai passé la plus grande partie de ma courte vie à faire ce qu'on attendait de moi, à chercher à convenir à un idéal. J'ai toujours masqué mes émotions, voilé ce que je suis. Je suis fatiguée. La plupart des Darks portent un masque. Je ne serais plus de ceux là. Je ne me voilerai plus la face. Désormais, je n'aurais plus honte ni de ce que je suis, ni de ce que je fais. Tout ce que je ferais, sera à visage découvert. Et puisque ta perte m'a marquée... puisque cette part de toi, cette part de ténèbres, ne me quitte pas, je ferais en sorte qu'elle se voit, Vane."

Elle rangea soigneusement le datapad dans le coffre fort. Puis elle resta debout, au milieu de la pièce en ruines, son masque à la main. Elle attacha soigneusement ses cheveux et sortit. Elle les remarqua...les gardes qui s'étaient penchés, inquiets peut être, ou terrifiés. Elle se contenta de filer droit devant elle, le visage encore éraflé, jusqu'à sa terrasse. Là, elle tendit le bras, et lâcha le masque.
Elle le regarda chuter. Elle soupira. Mais ce ne fut pas un soupir de lassitude cette fois. C'était un soupir de libération.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal de Shad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de Shad
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Odojinya :: Rôle Play :: Cantina-
Sauter vers: