Guilde RP de la faction impériale
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dark Alyssandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 19:59

Dromund Kaas, Secteur des Marécages maudits… Pluie moite et collante. Temps sombre et lourd…

Deux jeunes apprentis observent les créatures du marais depuis leur surplomb… elles interdisent tout accès au pont et à ce qui se trouve plus après qui les intéresse…

Le jeune homme bout littéralement sur place jouant hargneusement avec ses deux sabres lasers… il est pressé d’en découdre…

Elle, elle est posée, silencieuse et immobile… son sabre double est toujours à sa ceinture… Parfois un regard en coin, teinté de dédain pour son remuant voisin.

Son regard d’émeraude se reporte sur les six créatures de cauchemars qui se bataillent en attendant leur proie. Avec souplesse et élégance elle recule et se tourne vers le jeune apprenti… Quelques mots simples et directs. Il ne se rend même pas compte qu’elle lui donne des ordres…

Tout à sa rage ZyccBos se jette alors sur les monstres des marais, hurlant sa puissance. Alyssandra, souriante n’hésite pas l’ombre d’un baiser… une pirouette et dans une roulade élégante elle déclenche ses lames de sang… Feintes, frappes, estocs répondent aux crocs, griffes et dards… Deux créatures abreuvent désormais les marais de leur sang purulent… Mais le combat est par trop inégal… et même si la troisième s’écroule…

Le seigneur Sith observe en recul, dédain ?…
Deux apprentis qui ne passeront pas la journée…
Que font-ils aussi loin en ces lieux ?...
Déjà surprenant qu’ils soient allés aussi loin avec aussi peu d’expérience…
Après tout ils obéissent sûrement à leur maître. Et ce dernier devait avoir fort envie de s’en débarrasser…
Alors pourquoi intervenir ?…

Pourquoi cette sensation intense ? Pourquoi ces réminiscences ? Pourquoi ces flashs ? D’un revers de main il les chasse… Elles sont loin les geôles de Corellia… loin Korriban… Est-ce cette bouillie sanguine qui lui fait penser avec plaisir à l’entraîneur de sabre ?

Pourquoi intervenir ?... Le parfum du sang ? … La rage monte en lui comme une vague de plaisir, esclave et maîtresse, sauvage, furieuse et domptée… Pourquoi ?...

L’ai vibre et fait claquer ses manches… il a déjà franchi l’abîme… à l’extension de son bras la lame vibre sa mélopée de sang, ivre de Force…

(…)

Le seigneur Zodiarr savoure son élixir de Darxes, …souple au palais, rugeux sur la langue. Il le fait rouler pour que les saveurs florales et minérales se développent en une explosion de sensations d’extases… Puis vient la vague de feu comme une lave de Force qui embrase la gorge… l’air s’emplit des notes subtiles d’épices de Tatooine…  Et il avale sa seconde gorgée…

Il a perdu un après-midi complet avec ces deux apprentis… Pourquoi ?

Ce maraudeur ? Il ne finira pas son apprentissage, trop brouillon, la rage bouillonnante mais débordante et sans maitrise… Quant à cette assassin ?...

Quel était son nom déjà ?...

Un visage d’ange et des yeux d’un vert cristallin… Une forme de candeur totalement déplacée… Mais une réelle grâce dans ses assauts, une précision destructrice dans ses attaques… Mais ce n’est pas cela qui l’intriguait…

Cette émeraude brute a attaqué de front les créatures du marais… Mais qu’a-t-elle bien pu apprendre  à l’académie ? Humiliant pour ses mentors… Et pourtant… Elle s’en est mieux sortie que le maraudeur… mais surtout… oui… surtout… voilà ce qui le titille… elle y a pris du plaisir !

Il prit une autre gorgée d’élixir, un sourire carnassier au coin des lèvres… Finalement peut-être était-ce une après-midi intéressante… il aurait dû essuyer son sabre sur ce maraudeur insignifiant… mais  elle ?... même si elle ne survivrait ainsi pas longtemps, … cette assassin lui avait finalement fait passer une bonne journée…

(...)


Dernière édition par Alyssandra le Sam 12 Sep - 5:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 20:03

Extrait I des vidéos d’Archives de l’entretien avec Maître Gnost-Dural, Gardien des Archives Jedi, par Henry Lukas, reporter spécial au Cosmopolis, Coruscant, -3647. Edition Spéciale consacrée à l’Histoire de l’Ordre et la reconstitution des Archives Jedi.

« (…) La discussion ci-après commença par une chaude journée dans le jardins du récent Tempe Jedi sur Tython. Elle ne fut jamais publiée, étant hors propos quant au sujet du numéro spécial prévu par la revue Cosmopolis.

Henry Lukas : Maître Gnost-Dural, je me suis laissé dire que vous aviez une … ‘marotte’ pour le moins… ‘inhabituelle’…

Maître Gnost-Dural : Je ne sais si ‘marotte’ est le terme… Mais effectivement j’use de mes temps rares et précieux de loisirs à des études que certains de mes confrères considèrent comme ‘déplacées’…

HL :  Vous admettrez qu’occuper vos temps de ‘liberté’ à étudier la biographie de Seigneurs Sith en activité, à l’heure où vous incombe l’écrasante et colossale tâche de reconstituer les Archives Jedi détruites lors du Sac de Coruscant, peut sembler… étrange ?

Il me fallut attendre quelques déambulations dans les jardins et le temps d’admirer certains spécimens de la flore locale pour obtenir une réponse que j’allais conserver jalousement…

MGD : Ce ne sont pas Maîtres Kaedan Jaric ou Orgus Din qui me contrediront… « Qui connaît son ennemi comme il se connaît, en cent combats ne sera point défait. Qui se connaît mais ne connaît pas l'ennemi sera victorieux une fois sur deux. Qui ne connaît ni son ennemi ni lui-même est toujours en danger. » …

HL :Mais les seigneurs Sith qui vous importent ne semblent pas être les plus…

MGD : Comme vous l’avez judicieusement remarqué ce sont mes ‘loisirs’, je laisse alors  l’étude des Dark Bars, Ravage, Decimus etc à mes confrères bien plus pertinents que moi. Mais détrompez-vous sur le peu de pertinence de mon intérêt.

HL :Ce n’est bien évidemment pas ce que je voulais …

Un simple geste respectueux de la main me fit écouter la suite…

MGD : Prenons l’exemple de cette jeune Seigneur Sith qui m’intéresse particulièrement. Car c’est sûrement d’elle que vous vouliez m’entretenir.

Je ne pu que sourire devant sa sagacité et me contenter de profiter de son enseignement.

MGD : Dark Alyssandra n’est pas loin d’être l’un des plus jeune Seigneur Sith a avoir si tôt atteint le rang de Dark… Même si en ces temps troublés, de guerres, les promotions sont … plus rapides et plus fréquentes. Encore plus au sein de l’Empire Sith. C’est tout de même leur héritage…
Néanmoins son ascension reste notable et sa jeunesse que trop visible au travers de ses actes. Et ce bien que l’âge soit une notion ‘variable’ pour tous les sensibles à la Force…

Saviez-vous qu’elle doit son ascension à l’élimination de 4 Seigneurs dont 3 Darks ? Ceci en soit est naturel au sein de l’Empire Sith, mais le devient beaucoup moins lorsque l’on se rend compte que dans le même temps le Seigneur Alyssandra a toujours fait montre d’une extrême loyauté vis-à-vis de ces mêmes Seigneurs avant qu’ils ne la trahissent, peut-être inquiets de sa montée en puissance… Paradoxal non ?
Si bien évidemment la notion de ‘folie’ nous paraît pléonasme lorsque nous parlons des Seigneurs Siths, il ne faudrait pas se laisser abuser. Et il ne faudrait pas que cela nous aveugle sur le comportement d’Alyssandra.

Humm, mais reprenons que vous puissiez comprendre mon intérêt… Elle serait née esclave dans la Bordure extérieure, Kessel a priori, mais rien n’est certain. Elle était destinée à mourir comme esclave de plaisirs… Il aura fallu qu’elle soit faite prisonnière lors des débuts de l’avènement du Second Empire Sith pour qu’elle soit repérée comme candidate potentielle pour l’académie de Korriban…

Dès lors elle a su faire montre de talents certains… en tant qu’inquisitrice Sith puis d’Assassin Sith… Et ne vous détrompez pas elle n’est sûrement pas la plus habile mais il n’y a qu’à lire les rapports tant républicains qu’impériaux  des différentes batailles dans lesquelles elle est intervenue ces dernières années… sachant qu’elle a été de tous les gros conflits, de Balmora à Corellia, en passant pas Voss, Aldérande, Quesh, Hoth, ou même Tatooine… Ils sont édifiants.


HL :Je croyais que vous l’aviez croisé sur Belsavis ou Taris ?…

MGD :Grand bien m’en fasse, non… Cela aurait pu… mais je ne sais pas lequel serait encore là pour en discuter avec vous… Ne vous fiez pas à son visage angélique, à ses candides yeux verts… Elle a largement démontré ses convictions et sa foi en l’ordre Sith.

Vous ai-je dit qu’elle fût mariée ? … pas bien longtemps certes… Elle a requis le kaggath contre son propre époux, un Guerrier Sith qui était promu à une belle renommée… Son nom m’échappe…


HL :Le Kaggath ? Je ne suis pas certain de saisir…

MGD : Oh ?!... Humm une pratique ancestrale Sith… Chacun des deux seigneurs engage sur un terrain donné, Cité, Planète, Système voir Galaxie, toutes les forces qui lui font allégeance, et ce dans un duel qui ne peut se terminer que par l’élimination complète de l’autre, jusqu’à l’éradication même du nom du perdant…

Elle aurait pu tout simplement l’assassiner, cela lui aurait été plus facile et autorisé par le Conseil Noir, là aussi une pratique ancestrale en cas d’adultère avéré… Mais elle préféra le contraindre à ce duel…


HL :Je crois que je commence à comprendre pourquoi vous vous intéressez à elle… »


Dernière édition par Alyssandra le Sam 12 Sep - 5:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 20:06

Extrait II des vidéos d’Archives de l’entretien avec Maître Gnost-Dural, Gardien des Archives Jedi, par Henry Lukas, reporter spécial au Cosmopolis, Coruscant, -3647. Edition Spéciale consacrée à l’Histoire de l’Ordre et la reconstitution des Archives Jedi.


« (…) Nous eûmes une seconde occasion de revenir au sujet du Seigneur Alyssandra lors d’une disgression sur les rapports de forces en présence, ce qui amena Maître Gnost-Dural à me demander ;

MGD : Savez-vous qu’elle est notre meilleure arme contre l’Empire Sith ?...

HL :J’aurais peur Maître de me fourvoyer en répondant : l’Ordre Jedi ?

MGD : Humm… N’en déplaise au Conseil Jedi, je ne le crois pas… ILS sont notre meilleure arme contre eux-mêmes… Etudiez de près les rapports de nos officiers au cours des différentes batailles, qu’elles soient récentes ou anciennes… Cela a peu changé…

Il n’est pas rare que nos troupes se soient trouvées à partie entre plusieurs factions Sith plus occupées à se massacrer qu’à s’occuper de nous. Si l’Empire Sith reportait toutes les forces qu’il consacre à ses luttes internes de pouvoir, à nous combattre, nous aurions perdu nombre de nos plus grandes victoires…


HL : Je ne suis pas sûr de vous suivre Maître… Il me semblait justement que le Conseil Noir sous l’égide de l' Empereur Sith avait bien cette fonction de canaliser leur effort de guerre sur la République ?

MGD : Humm… certes, mais les pratiques ancestrales sont écrites dans leur sang et sont les principes mêmes de leurs actes. Ils sont portés par leurs passions. C’est d’ailleurs en cela qu’un Seigneur comme Dark Alyssandra est dangereux…

Saviez-vous par exemple qu’elle a eu à plus d’une occasion l’opportunité d’anéantir plusieurs seigneurs Siths sous l’obédience de ses rivaux… Elle s’en est abstenue… Certains y verront une preuve de faiblesse féminine, certains pourraient même y voir une étincelle de Lumière… Détrompez-vous, si elle a laissé la vie sauve à Dark Achylyan et d’autres cela a toujours été afin de préserver les forces impériales nécessaires à la Guerre avec la République…

Je vois que vous ne saisissez pas… Dark Alyssandra a prouvé qu’elle savait faire passer son devoir envers l’Empire Sith avant ses propres motivations. Imaginez un peu ce qui se passerait si d’autres Seigneurs suivaient son exemple ?...  Alors Jeune Padawan ?...


Ce fût l’une des rares occasions ou Maître Gnost-Dural plongé dans ses pensées me donna indûment le titre de Padawan, avant de se reprendre et de s’en excuser. J’en fût fort touché et non sans une certaine fierté, pour les secondes ou ce fût le cas. »


Dernière édition par Alyssandra le Sam 12 Sep - 5:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 20:10

Extrait du Rapport de Bataille Balmorra, Général Buryn, -3653
Rapport 674125.451 – Escouade 378 – Lieutenant Darwin Sald
Intervention sur l’Avant-poste Impérial XT-37


« (…)
A 14 :05  nous subissions encore une forte résistance notamment des droïdes de guerre impériaux. L’équilibre des forces demeurait en notre faveur. Nos blessés graves avaient pu être évacués. L’avant-poste serait notre dans les prochaines heures. Nos brouilleurs de communication demeuraient opérationnels.

(…) A 14 :17 nos éclaireurs confirmèrent l’approche rapide d’une force d’intervention impériale composée de trois Walkers. Ces renforts inattendus remettaient en cause notre capacité à prendre l’Avant-Poste et remplir l’objectif.

(…) A 14 :34 après un moment de grande confusion, nous dûmes nous rendre compte que les renforts identifiés venaient de prendre à revers l’Avant-Poste et ne nous ont identifiés qu’à portée de détection immédiate. Preuve que nos brouilleurs étaient toujours opérationnels, ce dont je commençais à douter.

A 14 :37 nous étions au milieu d’un imbroglio tournant au carnage pour les défenseurs de l’Avant-Poste qui subissaient l’assaut des troupes de choc des Walkers de « renfort » en sus des nôtres.

A 14 :39 Les troupes de renfort impériales se re-déployèrent pour nous faire face en sus de l’assaut de l’Avant-Poste. Nous subissions de lourdes pertes.

A 14 :41 je donnais l’ordre de repli. Je pus néanmoins suivre à distance l’élimination pure et dure des troupes impériales de l’Avant-Poste XT-37, par d’autres troupes impériales. Ces derniers nous ayant laissé nous replier en bon ordre.
(…)


Note du Jedi Korn S’Hael
(…) Lors de notre intervention sur l’Avant-Poste Impérial XT-37 il me fût rapidement évident qu’au moins un Seigneur Sith faisait parti de nos opposants, je m’apprêtais donc à en découdre avec eux dès que l’occasion se présenterait. Comme l’indiquera le Lieutenant Darwin Sald dans son rapport, je n’en eu pas l’occasion. Avec l’arrivée des 3 Walkers je perçu également la présence d’un autre Seigneur Sith qui me troubla.
(…)
Je pu identifier par la suite la Sith qui monta à l’assaut de l’Avant-Poste avec les commandos, le Seigneur Alyssandra. (…) J’étais persuadé d’avoir eu affaire à une démonstration de toute la rage d’un disciple de Marka Ragnos, mais nos archives me contraignirent à réviser mon avis… Un assassin ?... Ce n’était pas là le comportement attendu… Mais qu’attendre après tout de la Folie des Siths ?
(…)
Par ailleurs je pondérerais le rapport du Lieutenant, ils ne nous ont pas laissé nous replier. Nous avons su nous replier avant qu'ils ne s'occupent de nous. Cela je l'ai ressenti et en suis certain. Sinon ce rapport n'aurait jamais pu être rédigé... »


Dernière édition par Alyssandra le Lun 16 Juin - 20:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 20:13

Extrait III des vidéos d’Archives de l’entretien avec Maître Gnost-Dural, Gardien des Archives Jedi, par Henry Lukas, reporter spécial au Cosmopolis, Coruscant, -3647. Edition Spéciale consacrée à l’Histoire de l’Ordre et la reconstitution des Archives Jedi.

« (…) Ce fût la dernière fois ou nous revînmes sur le sujet du Seigneur Alyssandra je m’étais rendu compte que si Maître Gnost-Dural appréciait que je m’intéressa à ses sujets de loisir, il n’en souhaitait pas moins que nous nous concentrions sur le sujet de la revue, sachant que son temps était précieux ;

HL : Je me suis permis de faire quelques recherches dans les Archives de la république y compris les rapports militaires et je fus assez surpris de voir apparaître assez régulièrement le nom de votre violon d’Ingres…

MGD : Humm… Il me semblait pourtant vous avoir confié qu’elle avait participé à nombre des récents conflits et y participent encore à ma connaissance… Mais pourquoi revenez-vous sur ce sujet ? Ce n’est pas l’objet…

HL : Sauf votre respect Maître Gnost-Dural j’ai été surpris de plusieurs descriptions qui ont été faites d’elle dans ces rapports… Vous m’aviez indiqué qu’elle était un Assassin… et il est souvent fait référence à l’enseignement de Marka Ragnos la concernant…

MGD : C’est exact… Mais ne vous y trompez pas. C’est bien un Assassin. Elle semble cependant trouver un certain « plaisir » à la frénésie des assauts en première ligne : Est-ce une totale absence de peur ? de la pure Folie ? juste de la Témérité ? …

Elle est très paradoxale… Tenez autre exemple… Je n’ai eu connaissance que d’un officier de la république qui ait réussi à survivre à un de ses interrogatoires… Une négligence d’un de ses geôliers… sur lequel par ailleurs elle termina l’interrogatoire interrompu…

HL :Il y avait peu de chance que ce geôlier puisse lui avouer quoi que ce soit à la place de l'officier républicain !?!

MGD : Oh, vous ne croyez pas si bien dire. Cet officier est resté longtemps marqué par les supplices reçus et finalement mit fin à ses jours quelques mois plus tard. Mais il eut le temps de raconter ce qui l’avait le plus traumatisé : ... elle demandait des réponses sans jamais avoir formulé une seule question… pas la moindre … et ce jusqu’à ce qu’elle ait entendu ce qu’elle voulait entendre… mais jamais elle ne posait de questions ... »


Dernière édition par Alyssandra le Sam 12 Sep - 6:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 20:18

[Attention ce qui suis pourrait heurter les plus jeunes de nos "lecteurs"... Formellement interdit aux mineurs]

Holo-Enregistrement XR7425-T12, Journal intime de Valder Thule, Aldérande, -3651

(…) Je vais me souvenir longtemps de cette nuit fraîche d’été. En retard au bal donné en l’honneur de nos invités Sith, alors même que je me fait fureur d’obtenir le privilège d’accéder à l’académie de Korriban, que père soit d’accord ou non.

Foutu navette qui a pris plus de trois heures de retard pour rejoindre le palais. Et ce foutu maître de cérémonie qui refuse de m’annoncer parce que la fête est trop avancée.

Ô Joie ! J’ai échappé aux sempiternels discours de mon grand Oncle et de l’ambassadeur Sith. Toutefois les buffets sont déjà bien décimés. Plus qu’à me rabattre sur un vin de miel. Une partie des invités a déjà investi les jardins. J’aperçois la voie céleste, une nuit limpide à ne pas passer seul.

Mais j’enrage, tout en sirotant mon verre troisième verre, je scrute la salle… Toutes les demoiselles intéressantes dû moins dignes de moi sont déjà couvées par des fats prétentieux de la petite noblesse… Je vois bien Rebecca mais je crois que je ne la connais que trop… Chair fraîche ?...
(…)
Et mon regard se pose sur elle… C’est comme si il n’y a qu’elle sur la piste… Elle semble virevolter, voler sur le marbre de la grande salle. Elle est divine et vaporeuse… Tournoyant dans le froissement de volants de soie et de voiles de mousseline aux couleurs des prairies ondoyantes par un matin de rosée… Ses cascades de jais font écrin à l‘albâtre de son teint, l’ovale de son visage est d’une rare et délicate beauté simple et pure…

Elle a un regard d’une profondeur d’émeraude comme jamais je n’ai contemplé. Elle rayonne de joie, de sensualité, de candeur et de naïveté… Je laisse mes yeux suivre les courbes de son corps, les promesses de sa poitrine, le vertige de son décolleté, les invites aux caresses de son dos délicatement bronzé… Le galbe de ses jambes comme sculptées pour la nage ou la course… Tout son être irradie l’amour et la sensualité…

Alors j’entends son rire, pur éclat de cristal, limpide et spontané. Elle a rehaussé son teint d’une délicate touche d’ombre sous les yeux et ses cils n’en finissent pas de langueur inassouvie… Cette nuit elle sera mienne ! …

C’est qui cet abrutit avec qui elle danse ? Arg ! Il faut que ce soit encore ce bellâtre de Caldwell ? Un vrai taureau, une brute sans cervelle… Je rage au souvenir de la dernière rossée qu’il m’a mise lorsque j’ai voulu m’opposer à une de ses conquêtes… et l’humiliation… Je rage…

Ils quittent la piste de danse, … vers les jardins privés… Bah tiens… Elle minaude, glousse, joue de ses boucles d’ébène, fait des yeux doux et œillades délicates à cette grosse brute… Tu vas voir comment je vais te faire glousser moi !

Ils disparaissent derrière les bosquets… Tant pis ! Je prend mon courage à bras le corps, si Korriban doit trembler devant moi !?! Alors que cela commence ici ! Ce soir elle sera mon trophée, ma revanche et ma gloire ! J’ai encore ma vibro-dague au côté, et une surprise récupérée sur un mercenaire Organa… Enfin l’occasion de l’essayer…

Perdu… Voilà que je me perds dans les jardins de mon grand oncle… Faut-il être …

Les bruits de la soirée vont me guider vers le palais… Lorsque… ces halètements… et comme des froissements vêtements… Comment osent-ils ?!

Ils sont là sous mes yeux, à ma barbe ! Caldwell est train de profiter de mon trophée ?! Là,  au clair de lune… à même l’herbe et la mousse foulées… il est allongé sur le sol, la tête renversée de plaisir, les mains crispées sur... sur… Porc abject !...

Elle ! … elle ! Déesse magnifique… elle est assise sur lui... sa peau dorée est luisante de leurs amours … Je ne peux détacher mon regard d’elle … Je la désire de tout mon être …

La rage qui remonte en ma gorge comme la bile… Leurs râles emplissent mes oreilles d’aiguilles de douleur… nourrissent ma haine…

Ce corps nu, parfait… divin… Il devrait être mien ! Mes doigts blanchissent sur ma vibro-dague que de trop la serrer… Je vais frapper… arrêter cette orgie de plaisir …

Un éclat de lumière !

Stoppé net dans mon élan de meurtre, je suis la finesse de ses mains, ses ongles qui tracent des sillons sur son torse poilu…

Un éclat de lumière !

Le reflet de la lune, le reflet argenté de la lune… sur une courte lame incurvée… une froide et fine lame au fil de rasoir… délicatement et précisément posée…

Je vois le visage de Caldwell qui se crispe, un rictus de plaisir grossier… Et une nova de douleur explose dans son regard lorsque la lame tranche net sa gorge… Il essaye de se relever dans un dernier sursaut de survie mais elle lui maintient la tête renversée sur la mousse, …

Je crois que je vomis… je cours, vomis, cours… des larmes courent sur mon visage… je les sèche rageusement mais ce ne sont pas mes larmes… elles ont le sucré et le collant du sang… son sang… Je cours…
(…)
Nuit sans sommeil, nuit de solitude, de crises de rire, de pleurs de rage, de dégouts.. Je frissonne, la tête embrumée d’alcools… Et par comble de malchance il me faut me lever aux aubes. Père m’a convié expressément à un de ses palabres diplomatiques… ou je ne sais quelle partie de ronds de jambes politiques…

Aussi frais que possible, je me présente en uniforme dans la bibliothèque, avec l’espoir de pouvoir m’échapper rapidement… terminer de cuver et trouver un moyen d’oublier…

Oublier ?

Mais elle est là ! Beauté immaculée… Fraîche et pure… Et mon père qui avec maintes courbettes et obséquiosités me présente au Seigneur Sith … Alyssandra…

Comment jamais oublier le regard qu’elle pose sur moi, d’une glaciale profondeur, d’un mépris absolu… et ce sourire qu’elle arbore, la candeur de son visage, mais moi j’ai entraperçu son âme… et cette pluie de sang…

Korriban ? Mon père n’en entendit plus jamais parler…
(…)


Dernière édition par Alyssandra le Lun 16 Juin - 21:17, édité 5 fois (Raison : Texte modifié pour une lecture par tous.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ny'vaka
Admin


Messages : 353
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Dans le futur ^^

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 20:34

Hé bin tu étais prolixe, j'ai bien aimé, hormis le dernier post, bien qu'il soit bien écrit, qu'il y ait un avertissement pour lecteur averti, ce forum est visible par les plus jeunes, on ne peut pas filtrer les connections en fonction de l'âge, donc si tu pouvais le faire plus soft j'apprécierai. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 20:42

[J'ai fait une première épure... Mais je me demande si il ne serait simplement pas plus sage de le supprimer... votre avis ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ny'vaka
Admin


Messages : 353
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Dans le futur ^^

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 20:48

Non, ne supprime pas (ce serait dommage de supprimer un texte sur lequel tu as planché) essaye juste de faire plus soft.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyllda



Messages : 243
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 23:47

Ças'est de la pprésentation... Très simpa continue...

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sladinji



Messages : 218
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 16 Juin - 23:53

Bravo! Hate de rencontrer l'auteur de ce BG en RP ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orbarrem



Messages : 82
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mar 17 Juin - 4:44

Super présentation!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koball



Messages : 207
Date d'inscription : 08/12/2013

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mar 17 Juin - 8:49

Sympa une suite j'espere.

_________________
Accueille la douleur, car elle t'apprendra beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt



Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mer 18 Juin - 17:31

super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Dim 22 Juin - 0:12

J'ai pas encore tout fini mais j'aime bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Dim 22 Juin - 0:45

[Merci pour vos commentaires Smile]

Bordure Extérieure...
Chapitre I - Une charmante ferme hydroponique sur Tatooine


Les derniers éclats de soleil irisent les dunes environnantes de leur vermillon teinté d'or. À la chaleur qui monte en volutes des roches environnantes vient bientôt de substituer la morsure du froid de la nuit. Déjà la première lune darde sa pale luminescence, et les derniers rat-wamps se terrent...

Le sable ocre crisse entre ses doigts gantés alors qu'elle en teste la granularité, toute pensive… Korriban semble si loin, Kessel encore plus... Délicatement elle tapote les derniers grains et essuie ses gants sur la tunique de la sentinelle égorgée à ses côtes.

Une jeune tête blonde, encore pubère même si le dernier regard avant le néant semble dire le contraire, comme si la guerre lui avait confié une certaine maturité avant l’heure, à moins que ce ne fut la conscience de la mort imminente...

Elle chasse ses réflexions et reporte son attention sur la cible plus à l'ouest... Son macroscope est encore dans son étui. Ses sens lui suffisent...

Attentes... Le grésillement du comlink lui arrache un sourire... En quatre heures cela faisait une bonne dizaine de fois qu'elle répondait en lieu et place de la sentinelle...

Avec le tranchant de la lame, il avait été très prolixe... La relève le trouverait dans deux heure. Mais à ce moment là... Il n'y aurait pas de relève...

La seconde lune est nette dans la nuit... Une partie de la roche semble se détacher de la paroi dans la pénombre et tomber en silence... Simultanément deux autres blocs s'effritent... À moins que ce ne soient des oiseaux de proie nocturnes... Pour les droïdes du périmètre extérieure néanmoins ce fut traité, analysé et relégué au rang d'insignifiant.

Les trois insignifiantes formes courent, glissent sur le sable, élégantes, souples et furtives... Les bruits du désert sont soudainement altérés par le vrombissement si caractéristique. Les zébrures rouges sang lacèrent l'obscurité : trois sabres double lames virevoltent plus vite que les capteurs ne peuvent les traiter et les trois droïdes s'affaissent sur leurs membres désarticulés et inertes...

Alyssandra émet un double et bref signal sur son propre comlink. Plus loin à l'est une dizaine de speeders s'activent emportant à vive allure leur charge de mort...

Les deux autres assassins se fondent dans les ombres du complexe républicain, entre tour d'humidité et générateurs d'énergie. Alyssandra ferme les yeux et se plonge dans les vagues de la Force...

Les méandres d'obscurité lui permettent rapidement de sentir l'incrédulité et les doutes du sous-officier de garde devant ses consoles... Elle sent les prémices de la peur, la taquine, la titille, lui donne matière à mûrir et s'épandre... Le laissant à ses angoisses et sa fin prochaine, elle repart en chasse...

De vagues en vagues, évitant les vides, elle surfe... Puis l'obscurité s'arrête lorsqu'elle ressent la lumière... Comme des danseurs de tangos, l'un et l'autre se cherchent, s'effleurer, se repoussent et s’épousent... L'heure n'est plus au silence. Ses yeux verts cristallins se rouvrent dans la nuit...

Un coup de sabre, les sécurités de l'aération sautent en éclat, un regard vers l'Est, les nuages de sables sont à l'heure, porteurs de mort... Enfin si elle leur en laisse quelques uns... Un sourire enjôleur effleure son beau visage angélique à cette douce pensée.

D'un bond elle se retrouve à tomber, glisser dans le conduit d'aération, cette fois les capteurs ne peuvent que réagir... Les alarmes se mettent en route... Mais où serait le plaisir si l’on ne s’annonçait pas!

La chute est rapide, contrôlée... Le souffle des turbines puis leur vacarme s'amplifie... L'appel du sang fait pétiller ses yeux lorsque des myriades d'éclairs violacés se précipitent de ses mains pour frapper avec violence l'obstacle.

Les turbines renâclent à rendre l'âme dans une forme de cri larmoyant puis s'éteignent au moment ou Alyssandra s'y réceptionne. Dans l'espace confiné une lame rougeoyant vient frapper le sas de maintenance, verrouillé... Le métal rougit puis passe au blanc pur et étincelant pour fondre...

Derrière le sas quatre commandos de la république sont prêts. Du moins le croient-ils... L'alarme résonne dans tout le complexe souterrain et les flashs lumineux transforment le couloir en un stroboscope douloureux.

Le sas s'écroule lourdement sur le sol avec le cri déchirant du métal qui s'arrache. De l'autre côté, le conduit d'aération contraste par son obscurité...

Une élégante et douce brune au sourire candide passe par l'ouverture, dans un mouvement fluide, souple et délicat. Sans gestes menaçants, elle tient ses mains jointes dans le dos, penche légèrement la tête dans une moue sensuelle et évocatrice ...

Leurs deux secondes d'incrédulité sont de trop, fatales lorsque le candide se fait carnassier... La double lame vrombit, tournoie... Alyssandra se plie en deux, le sabre danse dans son dos, un salto lui permet de solder les deux républicains de droite. Rétablie les tirs commencent d'abord imprécis, puis grésillants sur le bouclier forme par les entre-lacets de ses lames... Elle jongle avec son arme ne fait qu'une avec et exécute sa danse, sa sarabande...

Une petite voix l'enjoint à cesser de jouer... Une tête tombe puis une main tenant encore un blaster fumant, le dernier coup transperce le cœur de ce dernier, nonobstant son armure lourde...

Alyssandra jette un regard dédaigneux sur son épaule gauche, la ou la soie sombre et pourpre a brûlé... La douleur sourde vient enrichir sa haine... Fermant les yeux elle cherche sa destination... Elle s'élance alors dans les couloirs...

Au Centre Opérationnel, l’inquiétude a fait face à une peur palpable et celle-ci s’est transformée en panique. L’alarme résonne assourdissante. En surface tout le secteur Est semble plongé dans le silence, aucune communication, aucune image, pas un droïde ne répond… En sous-sol les deux pelotons d’alerte se rendent à l’instant sur le lieu d’intrusion au niveau d’un des trois conduits d’aération. Le commandant Marthe Cloth fait glisser sous ses doigts humides les graphiques et les plans de l’installation. Soudain au travers du sas de sécurité des tirs de blaster retentissent… Stupeur, panique… Le peloton de protection du CO est attaqué… alors même que les détections d’intrusion n’indiquent d'alertes qu'en surface et dans un conduit d’aération…

En position défensive, se couvrant les uns, les autres, les quatre soldats de la République derrière leurs boucliers arrosent le couloir de tirs nourris. Des années de guerre leur ont donné le sens et la mesure d’un assaut. L’ozone de l’air est presque palpable alors que l’ennemi reste invisible, retranché à l’intersection. Deux ombres drapées de noir. Silencieuses, mais pas assez… Dès l’alarme, le sergent Ahl’Mahad avait lancé deux petits senseurs de poches (des gadgets qu’il s’était procuré auprès de Jawas, lors d’une virée, pour faire une blague à ses soldats)… Rudimentaires et efficaces les deux senseurs avaient décelés et bippés l’approche des deux assassins…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyllda



Messages : 243
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Lun 23 Juin - 18:42

Et voilà...encore un malade de la plume.... Very Happy

C'est vraiment très sympa...on en veut encore.... Wink

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mar 24 Juin - 21:52

Bordure Extérieure...
Chapitre II - Une charmante ferme hydroponique sur Tatooine


Dédaignant les tirs épars de fusils blaster, drappé dans son armure lourde aux armoiries vert sombre, l’officier mercenaire mandalore lance ses ordres en tacticien expérimenté. Arkus mentalise rapidement la progression de ses hommes, rapide et efficace. La Sith avait promis que la ligne de défense Est serait inexistante à leur approche et il n’avait pas espéré à ce point. Les troupes de la République convergeaient pour tenter de reprendre le contrôle de la zone mais c’était trop tard, les speeders s’ils n’étaient pas conçus pour la guerre, avaient eu au moins l’avantage de la vitesse et les avaient propulsés au cœur même de cette soit-disante ferme hydroponique…

La nuit se zèbre de derniers tirs de blasters. Les escouades rendent compte les unes après les autres, Arkus sourit derrière son casque, notant les novices qui recevraient leurs galons après cet assaut… Enfin ceux qui seraient encore en vie demain matin. L’assaut n’était pas fini. Son regard balaye la zone, les senseurs disposés lui confirment que la surface est sous contrôle.  Ses lieutenants sont tiraillés… piétinants devant les sas d’accès au complexe souterrain, autrefois savamment dissimulés. Ils avaient l’avantage et la vitesse dans une telle situation était importante… Mais Arkus semblait hésiter.

« Soyons bien clair, Commandant Arkus. Une fois la surface sous contrôle, vous nous laisserez quinze minutes avant d’essayer toute intrusion dans le complexe… Le prix compense largement les quelques pertes que ce retard pourrait vous causer, … et encore rien ne dit que vous rencontriez encore âme qui vive à ce moment là… » Le Seigneur Alyssandra avait été claire, elle payait comme toujours largement et précisément. Et ne supportait pas les indélicatesses… Sur ses senseurs les secondes s’égrènent… Encore 11 minutes et ils pourraient attaquer les sas aux torches à plasma.

Le Twilek aux tatouages zébrés sur une peau mordorée termine les derniers contrôles et plus particulièrement la soute préparée toute spécialement... Un regard fugitif en sortant de la soute vers l'espace de confinement... Puis il se dirige en silence vers son maître. Grays Sae, semble léviter dans sa transe... La cicatrice qui lui barre le front est plus rouge que d'ordinaire... Souvenir d'une bataille qu'ils auraient du gagner et dont le souvenir hante parfois les amertumes qu'il s'astreint à fuir. Le cathari est très concentré, trop peut-être...

L'air crépite légèrement dans le couloir, les lumières des senseurs tressaillent... Derrière leurs casques de combat les soldats du sergent Ahl’Mahad ne bronchent pas... Pourtant deux d'entre eux sentent monter comme une boule du fond de leur gorge... Le sergent serre les dents, son expérience l'alerte mieux que tous les indicateurs des senseurs de son armure... La rafale de blaster part d'elle-même... Muée par l'instinct.

Radr´Alrack rompt sa concentration et dévie rageusement les deux premiers tirs, mais les trois suivants le percutent de plein fouet... Brûlants tissus et chairs... Dans un accès d'adrénaline et de haine, le visage figé dans un rictus de rage, l'apprenti fait le dernier pas qui lui permet de plonger la lame de son sabre dans le casque du soldat qui lui fait face... Ses yeux se brouillent alors que le républicain s'écroule.

Nadalor ne se laisse pas perturber par son binôme et néanmoins rival... Aucun sourire n'effleure son visage. Alors que sa concentration s'efface et que ses formes confondues au plastacier du mur se révèlent, il resserre les doigts... Il sent les os des vertèbres qui craquent telles des chips sous la puissance de la Force... Les fluides vitaux et nerveux s'arrêtent nets lorsque les masses d'os et de chair cèdent sous la pression... Les deux soldats meurent avant de commencer à s'écrouler.

Le sergent Ahl’Mahad n'a pas le temps d'apprécier la pertinence de son tir... Trois de ses hommes s'écroulent. Les deux ombres se sont matérialisées sur eux... Quelques secondes ont suffis pour décimer ces vétérans éprouvés. La colère l'envahit lorsqu'il redirige son tir vers le Sith drappé de noir et d'ocres veinés de rouge... Son regard noir rencontre celui rougeoyant du corrompu...

Grays Sae observe la masse sombre et orageuse, les éclairs de sang qui la traverse de part en part... Le Jedi tourne autour de cette démonstration de rage de l'obscurité, s'assurant de rester dans la lumière... Il sent les appels passionnés mélangés de haines, d'amours, de folie et de rage... Il fait appel à toutes ses connaissances pour ne pas se tenter...

Pourquoi ce Sith avait-il choisi cet avant-Poste de communications pour se livrer à eux? L'ordre était tombé quelques heures auparavant, l'exfiltration autorisée sous certaines sécurités... Mais qu'est ce qui pouvait motiver ce Sith... Il sent sa haine, sa rage et en dessous... Oui en dessous, il saisit enfin... Des relents insidieux... La peur!

À cet instant même, il perçoit non loin des brumes voluptueuses de noirceur... Elles se rapprochent très vite!!! Grays Sae ouvre les yeux et se redresse au moment où les alarmes résonnent.

Le commandant Marthe Cloth, terrorisée observe la porte du CO comme si elle pouvait voir au travers. Les tirs ont cessés depuis un petit moment, une éternité. Son sous-officier suinte la peur et la mort, blanc comme un linge. Les deux gardes présents encadrent le sas... Dans leur comlink ils entendent les derniers râles de leurs coéquipiers et amis... La voix du sergent Ahl’Mahad s'entend à peine... Son appel à l'aide leur déchire le cœur... Le garde de droite n'en pouvant plus, pousse par la rage et la douleur de l'inaction, prêt à tuer, ouvre le sas.

Alyssandra est adossée au mur du turbo élévateur. Un pied posé au mur joue avec la fente de sa robe, dévoilant le galbe de sa jambe délicatement musclée et bronzée. Les rondeurs des hanches de laissent imprimer aux sens... Elle tortille une boucle brune entre ses doigts tandis que l'autre joue du dernier bouton de son décolleté plongeant. Le sas s'ouvre sur le couloir d'accès à la passerelle d'envol.

Le jeune lieutenant de la passerelle, déconcerté, baisse sa garde et tend la main à la jeune écervelée, essayant de chasser ces flashs érotiques qui lui traversent la tête. Les deux gardes plus expérimentés n'ont pas le temps de réagir qu'Alyssandra a déjà saisi le bras proposé. Avec une force surprenante elle amène le jeune homme au corps à corps l'enlaçant... Le lieutenant se sent soudain pétrifié tandis qu'elle l'embrasse éhontément : un dernier baiser, au parfum de cluthe... Le poison fait alors son œuvre...

Alyssandra rabat alors son autre bras de derrière sa chevelure amenant son sabre à l'horizontal devant elle... Les deux soldats, trop près, cherchant un angle de tir, réagissent trop tard lorsqu'ils comprennent. L'horreur dans les yeux ils voient les deux lames s'allumer et éteindre leurs regards dans le même élan...

Enlaçant toujours le lieutenant paralysé et mourant, Alyssandra prend quelques instants pour observer les lieux... Il va lui falloir un nouvel apprenti également: Radr´Alrack est mort... Le mandalorien avait donc respecté les ordres...

Les rares civils de la base courent en tous sens de précipitant vers l'unique vaisseau. Les épars soldats de la république essayent de remettre de l'ordre dans cette évacuation fort improvisée... Le padawan guide les civils vers la soute du cargo... Observant en coin, le Sith qui semble hurler en cognant contre la paroi vitrée de sa cellule insonorisée... Est-ce de la rage, de la haine... Ou de la panique qu'il ressent?

Le sas s'ouvre sur une scène de carnage, les corps s'entremêlent dans une macabre danse obscène. Les murs sont zèbrés de sang... Les deux soldats républicains cherchent du regard leur sergent dans cet amas de corps. Le blaster prêt... Une main s'ouvre... Relâchement de mort... Le détonateur thermique roule sur le sol produisant son sifflement si caractéristique. Un cri de suite assourdit par une explosion de chaleur et une fulgurante lumière blanche éblouissante.

Les torches à plasma ayant fini leurs œuvres de destruction les mercenaires mandalorien se déversèrent avec délectation et fureur... La patience imposée les a mis sous pression et cette pression explose dans les étendues du complexe, et se nourrit de leur frustration devant des scènes de combats déjà terminés. Les positions critiques sont néanmoins prises et mises sous contrôle.

Dans tout le complexe l'alarme d'évacuation résonne... Dans le CO, Nadalor rejette les corps fragmentés qui l'ont protégé de la déflagration. À droite le soldat est écrasé contre la paroi, sur la gauche l'autre soldat est encastré dans un pupitre de commandes, pantin désarticule... Un tour d'horizon, le sous-officier est toujours à son poste, immobile, une plaie sanglante à la poitrine : un morceau de métal l'ayant cloué à son siège....

Le commandant Marthe Cloth se relève hagarde, une ombre noire l'observe avec dédain... Ses yeux ont du mal à faire le point, le sang coule de ses multiples plaies au visage... Le Sith l'observe avec curiosité... Elle va pour parler lorsqu'il lui fait signe de garder silence un doigt sur la bouche... C'est avec un grand sourire qu'il lui attrape la tête et lui rond les cervicales.

Le Jedi Grays Sae se retourne vers la passerelle d'accès... Il laisse choir au sol son manteau. Il la sait la... Présente... Troublante... Nonchalante, lascive et majestueuse, drapée de soie noire et pourpre, le seigneur Alyssandra paraît sur le pont d'envol. Sourire aux lèvres, espièglerie dans le regard enjôleur... Elle avance lentement observant bien les lieux... Le brouhahas de la fuite s'estompe et le silence tombe telle une chape de plomb... À sa main droite son sabre laser est éteint... Les civils et les soldats semblent tétanisés par l'aura de la Sith. Le Jedi Grays s'avance sabre éteint en main. Alyssandra joue de son sabre comme d'un bâton de majorette, le faisant tournoyer négligemment... Elle fait un étrange et délicat petit geste des doigts de la main vers le Sith enfermé... Et le Jedi prend soudainement conscience de pourquoi!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt



Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mar 24 Juin - 22:12

Tres bon, j'ai hate de connaitre la suite;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mar 1 Juil - 21:33

Bordure Extérieure...
Chapitre III - Une charmante ferme hydroponique sur Tatooine


Le jeune padawan observe la scène avec stupeur, il voit le Sith enfermé réagir au geste de la Sith par une rage contenue et une frustration évidente, puis son visage tourne à la résignation... Le Twilek porte la main à son sabre.

Alyssandra continue d'avancer à pas mesurés, telle une danseuse... Elle minaude du regard, ondule langoureusement en manœuvrant pour se trouver entre le Jedi et le Sith enfermé... Ses yeux lumineux papillonnent. Négligemment elle laisse courir un doigt sur son cou, puis jusqu'à la naissance de son décolleté...

Le Jedi Grays se concentre sur la Force, y puise sa paix et sa concentration, chassant toute la passion et les pulsions qui tentent de l'envahir... Ses mains se tiennent prêtes sur le sabre. Il se déplace de côté, s'efforçant de garder son corps entre la Sith et le vaisseau et les derniers évacues... Si il a bien saisi la situation, il n'a aucune raison de s'immiscer entre deux Siths.

Alyssandra lui décoche un baiser timide et soufflé... Penchant la tête et jouant de sa longue chevelure aux boucles brunes, elle lance sa main en avant délicate comme si elle veut caresser le visage du Jedi. Ils sont très proches. Grays est paisible, détaché, insensible à cette parade de séduction, à ces tensions sensuelles... Il lui souffle :

"Vous perdez votre temps Sith... Je vois votre vrai visage..."

Alyssandra se retient de rire et aguicheuse lui murmure...

" Mais ce n'est pas vous mon centre d'intérêt!... "

Dans les yeux de Grays l'éclair de compréhension explose lorsque le temps s'embrase et s'accélère! Il est trop tard, il se sait dupe...

Le commandant Arkus quitte le CO... Il vient d'avoir la confirmation de son escouade de surface. Le speeder est positionné et son équipement terminé d'être monté. Jusque-là, tout est conforme aux ordres... Il enjambe le corps de l'apprenti défunt, observe le survivant... Il se demande s'il sait que son seigneur a programmé depuis plusieurs jours un voyage sur Korriban ou d'autres possibles apprentis sont déjà en cours d'apprentissage... Mais cela ne le regarde pas. La paye est bonne, le job gratifiant, et le Seigneur Sith redouté... De simples et rapides signes de mains ordonnent la suite de la progression. Dans quelques minutes le complexe sera entièrement leur.

Le son caractéristique d'un sabre laser résonne. Le jeune Padawan, Kalwen, s'élance d'un bond, puisant dans la force l'énergie nécessaire. Il a vu son maître se laisser séduire par cette traîtresse. Il ne peut se résoudre à demeurer en retrait, impassible... Grays tente de se retourner alors qu'il entend le sabre et déclenche le sien... Il a perdu sa concentration...

Alyssandra libéré sa lame haute et frappe sans hésiter... Le grésillement des chairs lui donne un tressaillement de plaisir, le bras gauche du Jedi s'envole... Détaché de toute vie. Grays ne survit que par le réflexe d'une projection de force qui l'éloigne du retour de lame mortel...

De sa lame basse, Alyssandra pare l'attaque mal ajustée du padawan. Elle garde sa concentration sur le Jedi qui se redresse malgré sa blessure. Elle s'enivre de la fureur, de la rage qui soudainement envahi le padawan... Tellement prévisible... Un instant elle se demande si... Mais le duel engagé est si médiocre qu'elle en chasse l'option aussi vite.

Le Jedi Grays hurle un ordre au soldat le plus proche... Heureusement ce dernier est suffisamment expérimenté pour savoir obéir avec diligence. Les derniers évacues sont embarqués et le vaisseau s'apprête à décoller en urgence. Le second ordre est pour son padawan... Bien qu'il sache qu'il soit perdu... Du-t-il survivre au duel...

Des éclairs de force brute électrisent l'air... Des caisses de stockage et des barils de maintenance volent en tout sens... Le hangar d'envol semble animé d'une vie propre... Les câbles et conduites se rompent et viennent ajouter leur danse à la violence de la lutte, comme si une tornade s'était invitée à la danse.

Les sabres se heurtent dans un balai de fureur. Côte à côté Jedi et Padawan affrontent Alyssandra. Celle-ci se lasse de la sarabande, son visage a retrouvé la glace de son cœur. Elle appuie ses assauts, feinte, se fend et puise en l'obscurité les charges de ses électrochocs... Le Twilek est mûr à point... Seul la projection de force de son maître le soustrait à la mort... Mais l'acte coûte cher au Jedi... La double lame se rabat sur la jambe droite de Grays, mordant les chairs jusqu'à l'os...

Dédaignant le Jedi à terre, Alyssandra se dirige vers l'endroit ou le padawan a été projeté... Pour constater que Grays a bien ajusté son geste, son ultime geste... Deux soldats traînent déjà le padawan à demi-inconscient sur la passerelle du cargo qui décolle... D'un geste de rage mêlé de dépit Alyssandra fait tournoyer son sabre et le projette comme un arc de rayon solaire... Dans son mouvement courbe la lame tranche la tête du soldat de droite, blesse l'autre à l'épaule et sanctionne le padawan d'une longue estafilade... Mais ne peut empêcher leur fuite.

Déjà le cargo s'élance dans la nuit sombre de Tatooine... Alyssandra rageusement récupère son sabre et dans le même mouvement, sans un regard le plante au cœur du Jedi... Elle rage de voir ce Twilek échapper à ses jeux... Mentalement elle compte lentement jusqu'à trois...

Margodth caresse amoureusement les trois fûts de son canon à particules... Il vient de finir de les monter. Le mandalorien repense à la journée d'essais passés... La puissance et l'impact des reculs à chaque tir... La chaleur torride et passionnée des canons après chaque décharge… Les flux ionisés de particules fines expulsés à travers les filtres… Les vibrations euphorisantes des stases lorsqu’elles s’apprêtent à décharger leur puissance de mort… De son pouce il titille le sélecteur, hésitant entre une salve de trois ou un coup jumelé... La valse de douleur de la première et la puissance brute du second... Le séquentiel ne sera pas utile pour cette fois,... Même si l’idée de la frénésie induite par la cadence de tir qu’il offre lui donne l’eau à la bouche…. Un beau bébé, vraiment : ce nouveau canon portatif de défense aérienne de Czerka. C'est clair que le seigneur Alyssandra sait leur fournir du matos de premier choix, même si ce Sith le glace plus que d’autres...

Alyssandra lève les yeux vers la prison et croise le regard du Sith furieux et impuissant qui l'observe au travers du champ de force... Dehors un triple tir brutal déchire la nuit suivi d'une explosion de métaux incandescents... Le commandant Arkus arrivant sur la passerelle donne l'ordre immédiat de se concentrer sur la zone de crash... La consigne est claire... L'air "El Deguello" résonne dans sa tête... Il sourit. Sans un regard vers son Seigneur il repart immédiatement, il aurait dû se douter de son inutilité dans le complexe, mais il préfère courir que d’avoir à s’expliquer… parce qu’il n’en aurait jamais le temps si cela s’avérait nécessaire...

Le Sith recule faisant face à Alyssandra... Ses phalanges sont blanches d'à force de crisper ses points... Ne serait-ce la peur, la rage et la sueur sur son visage, il serait presque beau... Dans son armure noire et jaune il bonde ses muscles, il est prêt. Le pire sans nul doute...

Ayant recouvrée son calme apparent, Alyssandra est en fait toute excitée... Des mois maintenant... Des mois de manipulations, d’investigations, d’assassinats, de corruptions, de luttes, de destructions... Pour ce moment, cet ultime instant... D'une manipulation des doigts elle détruit le verrou et le champ de force s’éteint...

Elle range son sabre au côté... Observe silencieuse... Hésite, s'attarde sur les cuisses musclées qu'elle devine... Se souvient de d'autres émoustillants détails de son anatomie... Un époux fort à son goût... Et la bile lui remonte à la gorge, acide et acre... Son sourire s'efface, elle repense à ce jour ou elle le surprit… Après ce jour nul ne connaîtra plus son nom... Quant à elle… Délicieuse pensée que les heures de tourments à venir… Le maître de la Confrérie lui donnera peut-être quelques conseils sur la meilleure façon de la cloner à l’envie… Cette pensée l’électrise…

Le Sith une fraction de seconde a entr'aperçu un soupçon d'espoir. Puisant dans sa rage il s'élance points en avant. Il n'aura que cette opportunité... Son bras droit s'arme pour un coup direct, le gauche suivra par uppercut, il se sait plus vigoureux et puissant qu’elle... Il hurle sa haine... Il est presque sur elle. Elle est surprise. Finalement sa fichue arrogance l’aura trahie… Sur de la violence de ses coups, son sourire carnassier se fige alors qu’il est explosé par un flux de force obscure plus dure que les cristaux d’Aphraïn… Le visage fracassé en myriades d’esquilles sanglantes le Sith est rejeté telle une molle poupée de chiffons au fond de sa cellule...

Alyssandra avance vers ce pathétique ersatz de guerrier Sith... Elle en éprouve du dégoût y compris pour elle même... Il est si pathétique… Que croyait-il ? Qu’il pourrait la fuir en se vendant à la République ?... Aberration… Voilà ce qu’il est … une simple aberration qu'elle écrase entre ses doigts… Sa trachée, puis les vertèbres craquent avec un bruit de coquille brisée sous l’étau de force obscure... Elle pensait prendre son temps... Mais même de cela il n'en valait plus la peine...

Les étoiles s'effacent en longues traînées de lumières. Le commandant Arkus observe son Seigneur savourant un élixir d'Alderande... Toute absorbée dans les holos des épreuves en cours sur Korriban... Il ne peut s'empêcher d'apprécier la courbure de ses hanches et les promesses de sa taille, la volupté de sa poitrine... L'ébène chatoyant qui entoure un visage angélique presque candide... En d’autres lieux il aurait dépensé des fortunes pour une telle femme... Et puis sur cette image se superpose d'autres, celles de son Seigneur sur le terrain, d’interrogatoires, de chasses... Et ses désirs s’évanouissent aussi définitivement que le nom de son époux... Mais au fait ? A-t-elle seulement jamais été mariée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mar 1 Juil - 21:34

Voilà... Un chapitre de clos... Par contre je suppose que sa place aurait été dans la Cantina ?


Dois-je déplace les posts ? ci-avant ??? Merci Smile


Dernière édition par Alyssandra le Lun 7 Juil - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orbarrem



Messages : 82
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mar 1 Juil - 23:12

Je n'en ai aucune idée mais j'adore ton texte ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tära-tylan'hem



Messages : 297
Date d'inscription : 19/08/2014
Localisation : Bourg-des-Comptes Ille-et-Vilaine

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mer 27 Aoû - 10:31

c'est tres bien, voir meme parfait mais tu travaille combien de temps sur chaque partis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandra



Messages : 147
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Terre, Europe, France, Région Parisienne...

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mer 27 Aoû - 18:23

Comme chacun(e) te le dira c'est selon. En règle générale l'idée première prend du temps à se formaliser en tête... C'est elle qui peut prendre beaucoup de temps, mais c'est du jus de cerveau c'est tout. Ensuite le jeu d'écriture est moins compliqué si tu t'es déjà passé le film des événements dans ta tête. Le seul soucis ensuite est orthographique et grammatical, là Bescherelle et Word seront tes meilleurs amis. Derniers détails, contrôler les temps de conjugaison, on a tendance à mélanger le présent et le passé lorsque l'on fait du narratif. Puis tu te relis plusieurs fois sur plusieurs jours, tu aères ton texte, le met en forme et voilà...
Sinon ? Tu saisis ton clavier et tu laisses ta rage et ton instinct épistolaire écrire Smile
Moi? Je pratique les deux, mais bon... depuis longtemps (je suis une vieille parmi vous) et j'ai de longues années de JDR sur table derrière moi...
Bon courage Wink
Ps : Il existe un topic sur les règles en RP sur le forum. Farfouille un peu. Entre autre ne pas utiliser de noms du Jeu (PVE) ou de l'univers (SWTOR) sans en mesurer pleinement l'impact puisque nous avons tous eu le même parcours en montée de la même classe... Cette partie est donc à bannir de nos RPs. Après eviter les anachronismes... Du genre j'ai croisé l'Amiral Thrawn ou Leia... Smile Mais bon je sûre que cela te parle. Sinon les modérateurs sont d'excellentes sources de conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tära-tylan'hem



Messages : 297
Date d'inscription : 19/08/2014
Localisation : Bourg-des-Comptes Ille-et-Vilaine

MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Mer 27 Aoû - 19:01

merci je vais aller voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dark Alyssandra   Aujourd'hui à 12:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Dark Alyssandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dark Mechanicum
» Mamecab, the dark knight
» CoK# Vs Dark ( Victoire )
» [Web] Bioniclestory updated : Dark miror chapitre 2
» 6° Convention Dark Crusade Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Odojinya :: Rôle Play :: Présentation des perso-
Sauter vers: