Guilde RP de la faction impériale
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'héritage Merynis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: L'héritage Merynis   Lun 5 Mai - 7:06

Aussi loin,qu'elle pouvait s'en souvenir, Shizukono avait toujours été élevée parmi les sith. Brillante à l'académie, certains élèves tentèrent de la rabaisser sur le fait que ses origines étaient inconnues. Mais contrairement à beaucoup d'orphelins, Shizukono n'en avait que faire. De qui elle était la fille, cela lui importait peu. Elle méprisait ceux qui s'attachait trop au sang qui n'était jamais selon elle, un critère de puissance. Tout ceux qui servait l'Empire avec loyauté, qu'ils soient soldats, citoyens, médecins, prenaient grâce à ses yeux.
Servir l'Empire, détruire la République et de devenir une légende qui inspirerait de nombreux Siths et soldats, voilà son ambition.
A Dromund Kaas, elle rencontra un puissant Sith, Hyllda qui sentit une puissance en elle. Le seigneur Hyllda lui déclara que si elle réussissait certaines missions, elle la prendrait comme apprentie. Shizukono se dépêchait donc de les accomplir, son impatience se lisait dans son visage.
Un soir, elle se réveilla en sursaut. Elle venait de refaire un rêve qui la hantait depuis un moment. Elle y voyait deux femmes; une femme âgée et une enfant. Elles se contentaient de la regardaient sans rien faire. Elles étaient de moins en moins flous, au fil des nuits. Elle verrait bientôt leurs visages Qui étaient-elles? Était-ce des personnes qu'elle avait rencontré ou pas encore?


Impossible de contacter son maître. Shizukono, ne voulait pas l'admettre mais ces visions la mettaient mal à l'aise et elle détestait cela. Elle décida de retrouver cette femme sith. Shizukono se concentra, elle vit une planète délaissée, corrompue, remplie de haine et de désespoir: Nar Shadaa. N'étant pas habituée à cette pratique, elle s'arrêta. C'était un début.
Elle s'y rendit au plus vite. Elle commença par une cantina, qui sait, elle trouverait certainement des informations. Quelle ne fut pas sa surprise d'y voir Freya ainsi que Zodiarr. Elle hésita un moment. Devait-elle leur parler? Ils étaient tous deux très puissant, certainement, ils pouvaient l'aider. Shizukono alla vers eux.
Après les salutations, elle leur expliqua tout. Freya et Zodiarr se regardèrent et promirent d'ouvrir l’œil. Shizukono les remercia et partit.
Était-ce le destin, la force? La femme Sith apparut justement à la cantina. Freya et Zodiarr la virent.
Cette sith, Eclydia s'installa à une table et commanda une boisson. Elle sentit leur regard mais ne bougea pas, attendant qu'ils fassent le premier pas.
Zodiarr parla le premier.
"Je dois vous parlez."
Eclydia hausse les sourcils.
"A qui ai-je l'honneur?
-Mon nom ne vous regarde pas. J'ai des questions à vous poser et vous allez y répondre. Sous peine de souffrir.
-La politesse n'existe-t-elle donc plus parmi nous?
-Ne soyez pas insolente.
-Et vous, impoli."
Eclydia soutint le regard de Zodiarr dissimulé sous casque.
"Shizukono, fit Zodiarr.
-Qui?
-Vous la connaissez?
-Jamais entendu ce nom.
-Ne mentez pas. Vous la connaissez j'en suis sur."
Eclydia poussa un soupir agacé.
"Seriez-vous sourd en plus d'être impoli? Je ne la connais pas."
Freya se faufila discrètement derrière elle. Elle lui injecta du poison afin de faire taire cette sith qu'elle trouvait plus qu'insolente.
Eclydia ne le sentit qu'au dernier moment mais décida de faire comme si de rien n'était. Elle continua avec Zodiarr.
"Nous allons reprendre depuis le début. Vous me dites de quoi il s'agit, et je répondrais à vos questions. Si ça me permet d'avoir la paix!"
Zodiarr réfléchit un moment et regarda Freya. Celle-ci attendait qu'Eclydia subisse l'effet du poison mais rien ne se produisait ce qui l'étonna. Zodiarr accepta les termes.
"Nous avons une apprentie, Shizukono, qui a une vision de vous.
-Décrivez la moi.
-Cheveux noirs, yeux gris, peau pâle. Elle a 16 ans."
Eclydia posa son verre. Elle réfléchit un instant. Elle ne pourrait cacher ce lien éternellement mais.....
"Oh, je vois. c'est ma fille. Shizukono est donc son nom."
Cette réponse surprit ces deux interlocuteurs.
"Vous ne saviez pas comment s'appelait votre propre fille?
-Bah vu que je l'ai abandonné à la naissance à l'académie sith.
-Pardon?
-Je me considère comme une scientifique. J'aime expérimenter. J'étais curieuse de savoir ce que ça faisait d'être enceinte. Assez insupportable, entre nous. Et je ne désirais pas faire l'expérience d'élever un enfant. Je connais les résultats à l'avance, il n'y a qu'à voir les autres familles sith. Et comme elle était sensible à la force, je l'ai laissé à l'académie.
-Et le père?
-Un soldat dont j'ai oublié le nom et qui est probablement mort pendant la guerre."
Zodiarr ne semblait pas convaincue par cette histoire mais Eclydia semblait sincère. Soit elle disait la vérité, soit elle était une actrice hors norme. Il fit signe à Freya.
"Nous n'en avons pas fini. On se reverra.
-Le plus tard possible, j'espère!"
Ils partirent, la laissant seule. Eclydia ferma les yeux, les ouvrit à demi.
"Elle commence enfin à me voir! Merveilleux!"
Elle leva la tête en entendant un toussotement. Rayelna, une chasseuse de prime qui travaillait pour elle, se trouvait là.
"Depuis combien de temps tu es là?
-Depuis le début Seigneur Eclydia. Votre fille a l'air d'être en de bonnes mains.
-Ce n'est qu'une meute de substitution.
-Mais pourquoi avoir menti? Vous auriez pu leur dire la vérité.
-Non!" hurla Eclydia.
Quelques clients tournèrent leurs têtes.
"C'est mieux ainsi, tu entends!
-Mais il faut qu'ils sachent que ce jedi peut...."
Rayelna sentit une force l'étrangler. Elle regarda la sith qui affichait des yeux de démons.
"Ce ne sont pas tes affaires!"
Elle la relâcha. Rayelna reprit son souffle. Elle regarda tristement Eclydia partir. Son état s'empirait d'année en année. Elle faisait plus vieille que son âge et Rayelna était certaine qu'elle ne pouvait plus contrôler la situation.
"Pardonnez-moi pour ce que je vais faire mais c'est mieux pour vos filles."
Eclydia retourna dans son vaisseau et se précipita dans son laboratoire. Elle s'injecta de l'anti-poison. Peu importe ce que lui avait administré cette Freya, c'était affreusement douloureux mais elle avait appris à surmonter la douleur et à rien n'en laissé paraître. Elle n'aimait pas cette Freya et elle se jurait que ce n'était pas fini.



Rayelna partit faire des recherches sur cette confrérie. Celle-ci était composé de membres très divers.... et pas forcément fréquentables. Mais elle se dit que c'était pour le bien de sa mission. Elle envoya un message à Hylda et Freya et leur donna rendez-vous sur Balmorra.
Elle se mit dans un coin de la cantina et attendit. Elle vit Freya et Zodiarr arriver. Elle prit une inspiration et s'approcha.
"Dame Freya, je présume?
-A qui ai-je l'honneur?
-Celle qui vous a envoyé le message.
-Et qui me prouve que vous en êtes l'auteur.
-Ah, c'est bien les siths d'êtres prudents. Shizukono, Eclydia, les visions, je ne pourrais en savoir autant si je n'étais pas l'auteur.
-Hum, passons pour cette fois. Votre message était pour le moins... vague.
-Je ne voulais trop en mettre. Il aurait pu être intercepté. Eclydia vous menti sur toute la ligne, excepté la filiation. c'est une excellente actrice."
Freya et Zodiarr l'écoutaient attentivement. Rayelna continua:
"Par où commencer? Lors de la guerre, un sénateur clamait que seul la Force serait l'élément clé de la victoire, vrai ou faux je vous laisse, spécialistes, en décider. Il voulut donc plus de jedis. Hors, allez fouiller les systèmes à la recherche de candidats était longs. Il décida donc d'en créer à la chaine. Il embaucha des jedis qui partageaient sa vision à la recherche de femmes ayant un lien avec la force mais n'étant ni sith ni jedi. Eclydia était une de celle-la. Elle a du passer un mauvais moment.....
-Vous désirez que je la plaigne? fit Freya
-Comme vous voulez. Elle accoucha deux fois et réussit à s'enfuir. Comment je ne sais pas. Toujours est-il que le sénateur envoya des gens pour les récupérer. Ils réussirent à prendre un des bébés. Eclydia arrive sur Korriban avec Shizukono alors que celle-ci avait 6 ans."
Zodiarr écoutait en silence. Freya ajouta:
"Elle est entrée à l'académie à 6 ans? C'est tard. Elle ne l'avait donc pas abandonnée à la naissance.
-Non, elle a falsifié les documents grâce à une aide intérieur je suppose. Puis elle est partie, croyant que ce serait mieux.
-Pourquoi cela?
-Un jedi est à la recherche de Shizukono, il fera tout pour la ramener à la République.
-Un seul Jedi, ce ne sera pas difficile.
-Sauf votre respect, je doute que ce soit un simple padawan.
-Peu importe sa puissance, elle ne dépassera pas celle du côté obscur. Et l'autre fille?
-Amenée, sur Tython. C'est une jedi et elle n'est évidemment pas au courant de sa..... création. Je sais qu'elle a eu les mêmes visions que sa sœur.
-Vous êtes bien informée.
-C'est mon métier. Je vous admire vraiment.
-Pourquoi?
-Vous êtes forte, confiante.
-Je sais ce que je veux et comment l'obtenir. Où cette fille et comment s'appelle-t-elle?
-Akhesa. Elle sur Tatooine actuellement.
-Bien, nous nos reverrons pour approfondir cette conversation.
-Entendu."
Rayelna partit en laissant Zodiarr et Freya discuter de qu'ils venaient d'apprendre et de ce qu'ils allaient faire. Rayelna espérait juste qu'elle avait fait le bon choix.

****

J'ai modifié des choses car je ne me souvenais pas de tout mais je commence à inclure les gens de la guilde, c'est plus sympa ^^


Dernière édition par Shizukono le Sam 14 Mar - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt

avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Lun 5 Mai - 9:37

Tu t'es souvenu de tout, c'est impressionnant ! j'ai hate de pouvoir participer à la suite de ce rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orbarrem

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Lun 5 Mai - 19:10

Très bonne histoire! je raterai pas la prochaine rencontre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sladinji

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Lun 5 Mai - 19:43

Géniale ton histoire! Je regrette d'avoir loupé la discussion dans la cantina de Balmorra a cause des intrigues entre mon ancien maître, mon nouveau maître et le maître de mon nouveau maître, mais je viendrai avec Lugina sur Tatooine pour soutenir Rayelna et Akhesa si besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Mar 6 Mai - 2:45

Merci!
Eh oui Zodiarr mais c'est d'autant plus sympa!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Mer 9 Juil - 0:22

Shizukono méditait sur les évènements passés. Sa maîtresse lui avait autorisée à gérer ses problèmes de famille comme elle le désirait. L'ennui c'est qu'elle ignorait comment. Elle n'arrivait pas à savoir si sa mère était une ennemie ou une amie. Elle se demandait si la deuxième fille n'était pas sa sœur ou quelque chose dans ce goût là. Elle sentit une présence dans la pièce. Elle leva la tête. Dark Freya se trouvait là.
"Que me vaut l'honneur?
-J'ai des nouvelles sur ton affaire qui pourrait t'intéresser.'
Elle raconta son entrevue avec Rayelna sur Balmorra. Shizukono l'écouta attentivement, tâchant de reconstituer le puzzle. Lorsqu'elle eut fini, Freya laissa Shizukono seule avec ses pensées.
Celle-ci se repassa la conversation dans sa tête. Il y avait encore beaucoup de zones d'ombre. Elle décida de se rendre su Balmorra afin de rencontrer cette Rayelna.
En arrivant sur la planète, elle put admirer le chaos que provoquait la guerre. Elle pouvait sentir la peur, la colère...
"Si c'est comme ça sur une planète, qu'est-ce que ça doit donner quand nous déclarerons la guerre à la République?"
Elle se posa et alla directement à la cantina. Mais aucune personne correspondant à son signalement se trouvait là. Shizukono fronça les sourcils et commença à réfléchir à la prochaine étape quand elle sentit une main se poser sur son épaule.
Elle se retourna et vit un jeune Chiss. Au vu de son sourire, elle se douta qu'il était le genre beau parleur, à promettre monts et merveilles à ses conquêtes pour les laisser tomber juste près avoir eu ce qu'il voulait. Combien de petites idiotes étaient tombées dans son piège?
"Je peux vous aider ma belle demoiselle?
-Ôtez votre main de mon épaule!
-Ah du caractère! J'aime ça! Je connais tout le monde ici mais la première fois que je vous vois ici. Je vais commencer par croire  que cet endroit est le lieu préféré des siths!
-Vous savez qui je suis et osez m'aborder de la sorte? Il faut un certain courage. Vous connaissez tout le monde? Vous me serez peut être utile et j'oublierais l'affront que vous m'avez fait."
Il lui fit un signe de la tête. Elle le suivit jusqu'à une table et il commanda deux boissons.
"Je travaille pour les services secrets. Et mon supérieur a remarqué les allées et venues de cette Rayelna qui se trouve "mystérieusement" aux alentours de vols commis sur les propriétés de l'Empire. Vu que vous cherchez cette personne, nous pourrions joindre nos forces, à moins que ne vous sentiez trop supérieure pour ça!
-Vous feriez mieux de changer ton sinon....
-Inutile de me menacer. C'est mon caractère.
-Cela risque de vous tuer, un jour.
-Peut être. Mais au moins, j'aurais vécu en étant moi même et non comme un hypocrite comme la plupart des gens hauts placés dans l'Empire."
Il n'avait pas tort dans le fond.
"Où est-elle?
-En quête de trésors sur Balmorra. Voici ce que je propose."
Shizukono se rendit à l'endroit indiqué par l'agent. Elle aperçut au loin un campement. Rayelna était assise en train de nettoyer ses armes. Shizukono s'approcha directement. Elle toussota ce qui fit sursauter Rayelna.
"Mais ça va pas de se glisser derrière les gens comme ça?
-Mauvaise habitude des Siths, je suppose, ricana Shizukono. Je veux que vous me parliez de ma mère, Eclydia.
-Votre mère? Vous êtes donc Shizukono?
-Exact. Racontez-moi tout."
Rayelna lui raconta tout, exactement la même chose qu'à Freya.
"Pourquoi j'ai du mal à croire cette histoire?
-Parce qu'elle est tellement tordue que c'est impensable que la République ait laissé passer un truc pareil?
-Sans doute.
-Si vous imaginiez un complot derrière un complot, derrière un complot etc... Laissez-moi vous dire que ce n'est pas le cas. Ce sénateur veut juste couvrir ses traces en vous retrouvant.
-Et ma mère? Vous l'avez trouvée comment?
-Elle m'a sauvée la vie. Vous étiez petite. Vous auriez du voir son visage quand elle vous avait toutes les deux. Quelle sérénité. J'aurais aimé avoir une mère comme ça."
Rayelna s'imaginait sans doute que cela toucherait Shizukono, ce qui était loin d'être le cas. Cela lui permettait juste de cerner la personnalité de sa génitrice.
"Et ma sœur? Toujours sur Tattoïne?
-Aux dernières nouvelles, oui. Votre mère est sur Dromund Kaas. Mais son état devient de pire en pire. Je crains que cela ne soit irreversible.
-Merci, je n'ai plus besoin de vous. A vous, agent!"
Celui-ci jeta une fléchette tranquillisante sur Rayelna qui n'eut pas le temps de réagir. Elle fut immobilisée mais pouvait toujours parler.
"Les vols, je suppose?
-Ah, vous admettez? fit l'agent. Si vous nous dites tout, cela vous évitera des moments pénibles.
-Shizukono, qu'allez-vous faire?
-Retrouvez ma sœur, et la convaincre de nous joindre. Je nous vois déjà toutes les deux former un duo indestructible, servant l'empire avec dévotion!
-Si elle refuse?
-Je me verrais dans l'obligation de la supprimer. Quand à notre mère.... eh bien je vais faire mon devoir de fille aimante et mettrai fin à ses souffrances.
-QUOI?
-Vous l'avez dit vous même. Elle est folle et ne peut plus être soignée. Je serais vraiment cruelle de la laisser dans un état aussi pathétique! Personnellement, je voudrais qu'on m'achève plutôt que d'être handicapée!
-Sale monstre! Si vous la tuez, ce sera votre tour!"
Shizukono se tourna vers elle.
"C'est ça, laissez votre colère montez et tentez de m'empêcher, si vous le pouvez!"
Elle tourna les talons tandis que Rayelna l'insultait de toutes ses forces.
De retour sur Dromund Kaas, elle envoya un message à la confrérie.
"Mes chers collègues,
J'ai le dessein de capturer ma demi sœur Jedi afin de la convaincre de rejoindre notre glorieux Empire.
Si elle acceptait, elle serait un élément de choix pour notre confrérie mais si elle refusait... Je me réserve le droit de l'achever.
Je sollicite votre aide pour cette mission. Elle se trouve sur Tattoïne. Et n'oubliez pas, je la veux vivante!"


Dernière édition par Shizukono le Sam 14 Mar - 2:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt

avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Mer 9 Juil - 16:57

Toujours au top.  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Ven 31 Oct - 10:53

Grâce à la confrérie, Shizukono avait réussi à capturer sa sœur, le padawan Akhesa sur Tattoïne. Celle-ci ne se maîtrisait pas du tout et sa capture avait été facile. On l'avait provoqué durant le combat et ses émotions avaient pris le dessus. Bonne prédilection pour rejoindre le côté obscur. Shizukono l'avait transféré dans ses appartements. Akhesa était encore inconsciente. Elle en profita pour l'examiner. Non, physiquement, elles ne se ressemblaient pas mais c'était bien la petite fille de ses rêves. Elle médita afin de pénétrer dans son esprit, ce qui ne fut pas difficile. Elle n'avait aucun talent en particulier, ni de maître attitré. Akhesa mettait un masque pour cacher sa frustration, sa tristesse, sa colère. Shizukono sourit:
"Ce serait amusant de corrompre un Jedi."
Elle la laissa dormir.
Lorsqu'Akhesa se réveilla, ce fut avec un immense maux de tête! Elle se ressaisit et examina la salle dans laquelle elle se trouvait. C'était pièce sombre avec le lit comme seul meuble. Elle se dirigea vers la porte mais elle ne s'ouvrit pas. Elle tenta plusieurs technique mais celle-ci demeurait fermé. Désespérée, elle retourna sur son lit. Elle entendit des pas, elle se mit debout, prête à affronter les impériaux. Quitte à mourir, elle devrait mourir debout!
"Inutile de te mettre dans cet état, ma chère." fit une voix douce.
Une jeune fille apparue dans l'encadrement de la porte, aussi jeune qu'elle. Akhesa la fixa et la reconnut comme la fille de ses songes.
"Mon visage t'es familier, n'est-ce pas? On est deux. Je suis le Sith Shizukono. Oh, inutile de me faire ton visage de dégoutée!"
Shizukono s'assit près d'Akhesa avec un repas.
"Tu as faim non?
-La nourriture es empoisonnée?
-Tsss, si je voulais te tuer, tu penses bien que ce sera déjà fait. Allez mange, tu as pris une sacré rouste, quand même!"
Akhesa se sentit rougir.
"Vous étiez plus nombreux! Vous êtes des lâches!
-Oui, on est méchant, on tue les gentils, blablabla.... Je connais le refrain."
Shizukono afficha un sourire troublant.
"Pourquoi suis-je en vie alors?
-Parce qu'on est sœur, je voulais te connaître un peu c'est tout. Y a plus de sith que de jedi dans la famille tu sais.
-Quoi?"
Shizukono lui raconta l'histoire de leur mère. Au fur et à mesure de son récit, le visage d'Akhesa se décomposait.
"Tu vois, très chère sœur, la République n'est pas ce qu'elle prétend. Sous couverte de vertu, elle commet des actions pas très louables. Je ne dis pas que l'Empire n'a rien fait, mais nous au moins, on sait à quoi s'attendre. Nous sommes libres car nous suivons notre véritable instinct.
-Vous massacrez des innocents!
-Tuer des civils, ce n'est pas mon genre, je n'en vois pas l'intérêt. Je préfère me battre contre des guerriers.
-Nous ne sommes pas sœurs, je refuse de le croire!
-Et comment l'ordre t'a expliqué ces rêves?
-Je...."
Akhesa se souvint d'un Jedi qui lui avait ordonné de faire abstraction de ces rêves. Cela lui avait paru plus que suspect. Cela se lut sur son visage.
"Il y avait ce jedi, il m'a dit, que je devais les oublier. Mais il n'a jamais voulu expliquer pourquoi."
Shizukono sourit davantage. C'était sans aucun doute le Jedi lancé à sa poursuite.
"Tu sais au fond de toi que j'ai raison. Je vais te laisser, cela fait pas mal de choses à encaisser."
Shizukono sortit laissant Akhesa seule avec ses pensées. Sa mère une sith? Elle serait née dans ces conditions abominables? La République et l'ordre n'auraient jamais accepté un projet pareil! Ses rêves remontaient en elle à une vitesse incroyable. Elle sentit une colère monter en elle. Elle tenta d'appliquer les leçons apprises mais elle n'y parvint pas. Elle se blottit et se mit à pleurer.
"Maman.... Je ne veux pas...."
Shizukono revint le lendemain, de nouveau avec un repas. Elle retrouva sa sœur affalée par terre. Elle s'était endormie à force de pleurer. Shizukono secoua la tête.
"Tu sais, on a inventé les lits pour une raison."
Akhesa se réveilla et fusilla sa sœur du regard. Shizukono sourit:
"Bonjour à toi aussi.
-Arrête avec ce sourire!
-Tu laisses ta colère sortir, tu fais des progrès! Bon appétit."
Akhesa ne toucha à rien.
"J'ai compris, je sors.
-Où es notre mère?
-Oh, tu veux la voir? Je te l'amène avec plaisir!"
Shizukono se rendit à la demeure de sa mère. Celle-ci semblait déserte et abandonnée, aucun domestique n'était en vue. Elle trouva sa mère seule dans un pièce. Elle avait pris un sacré coup de vieux. Mai comment pouvait-on être faible à ce point là? Sa douloureuse expérience aurait du la renforcer au contraire! Prise de dégoût, elle s'approcha.
"Bonsoir Mère!
-Shizukono? C'est toi? Tu es enfin revenue vers ta vieille mère! Tu tombes bien! Nous devons fuir!
-Pardon?
-Il nous a retrouvé! Ce jedi! Il faut fuir!
-Qu'il vienne, je l'attends.
-Ne discute pas! Je suis ta mère!
-Vous avez abandonnée ce rôle quand vous m'avez laissé à Korriban. Venez, j'ai retrouvé Akhesa.
-Elle est vivante! Oh, ma chérie! Tu es partie la chercher pour moi!"
Shizukono leva un sourcil, qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre. Elle sentit une présence qu'elle connaissait. Rayelna se trouvait là. L'avait-on laissé partir ou s'était-elle échappée, elle ignorait. Elle voulut tenter quelque chose.
"Mère, j'ai fait arrêter Rayelna, ça ne vous dérange pas j'espère?
-Ce n'est qu'une idiote! Elle ne mérite rien!
-Vous lui avez sauvé la vie non?
-Par pur intérêt, j'ai vu qu'elle genre de personne elle était. Ce n'était qu'un outil. Maintenant que je vous ai, elle peut bien mourir!"
Shizukono se tourna vers Rayelna.
"Alors toujours dévouée?"
Celle-ci ne répondit pas. Shizukono sortit suivi d'Eclydia. Elle passa devant Rayelna.
"Qui êtes-vous?"
Rayelna fit un effort pour ne pas pleurer.
Elles arrivèrent devant la chambre d'Akhesa. Celle-ci tourna la tête en voyant la porte s'ouvrir. Shizukono s'exclama:
"Je sens que les retrouvailles vont être émouvantes!
-Oh ma petite fille!"
Eclydia se jeta sur Akhesa. Elle l'examina. C'était bien la femme de ses rêves.
"Mère... Mais qu'est-ce que....
-Oh, elle a juste perdu la boule. Elle est faible, voilà!
-Mais il faut la soigner si c'est ,notre mère!
-Pas que ça à faire. Elle passe sont temps à fuir, à geindre, à se lamenter sur son sort au lieu d'affronter ses ennemis. Elle est faible je te dis.
-Mais, qu'est-ce que tu veux dire? C'est quoi faible pour toi?
-Les faibles passent leur temps à se plaindre, à compter sur leur héros pour les défendre, à fuir au lieu de se bouger pour faire changer les choses. Je hais les faibles.
-Pas tout le monde ne peut être fort.
-Il faut fuir mes chéries! Avant qu'il ne vienne!
-De qui parle-t-elle?
-D'un des jedis impliqués, apparemment il la poursuit depuis tout ce temps et c'est lui qui t'a amené sur Tython. Par contre, impossible de lui faire cracher le nom. Mais peut-être que tu le sais.
-Peut être, mais tu dois la guérir!
-C'est pas censé être votre spécialité, ça?
-Je.... je.... je ne sais pas le faire.
-Oui, tu n'es pas douée. c'est pour ça que personne n'a voulu de toi!
-TAIS-TOI!"
Le lit se brisa en morceau.
"C'est ça! Laisse ta colère monter en toi! Et tu verras la vérité! Tu hais l'ordre!
-Non! La haine ne me prendra pas!
-Oh, mes chéries ne vous disputaient pas!
-Mais ferme-là toi! Pour toujours!" hurla Shizukono.
Elle mit la main sur le front. Elle allait lui pomper toutes les informations qu'elle avait puis l'achever. Elle vit le passé de sa mère, sa séquestration, sa fuite. Shizukono put voir sa petite enfance. Mais le fait de se voir petite s'amuser avec sa sœur ne la toucha pas plus que ça. Elle vit ce fameux jedi, puis son nom. Enfin, elle avait eu ce qu'elle avait.
"Adieu, mère.
-ARRETE!"
Shizukono se sentit expulser contre le mur. Elle n'eut pas le temps de se ressaisir qu'Akhesa se jeta sur elle.
"Si tout ce que tu as dit sur notre mère est vrai, pourquoi tu ne l'aide pas? "
Elle la frappa de toute ses forces. Shizukono sentit son sang couler de sa lèvre. Elle regarda droit dans les yeux sa sœur. Elle sourit.
"Ce sourire... je le...
-Hais?"
Akhesa leva le poing prête à frapper. Shizukono voulait voir jusqu'où elle irait. Mais Akhesa s'arrêta.
"Je ne serais jamais comme toi, ouph!"
Shizukono l'avait frappé au ventre.
"Va dormir sur ton lit en pièce. Et tu me ressembles plus que tu ne le veuilles croire. Nous cherchions notre place dans ce monde. J'ai trouvé ma place contrairement à toi."
Elle fixa sa mère assommée. Rayelna apparut.
"Tu la veux? Prends la, j'ai ce qu'il me faut."
Sans un mot, elle s'exécuta.

Plusieurs semaines passèrent. Peu importait les tortures, bien que la colère la dominait, Akhesa refusait de se soumettre au côté obscur. Shizukono se demanda si elle ne faisait pas ça par fierté. Bah qu'importe, elle avait des projets.
"Tu ne cède pas hein? Tu es plus coriace que je ne le pensais.
-Je suis forte.
-Tu sais c'est quoi le truc amusant? Personne ne vient te chercher. Ils sont où tes potes Jedis?"
Akhesa se recroquevilla.
"Ils ne peuvent pas risquer autant de vies, juste pour moi. Je mourrais en martyr!
-Mourir, oui ça risque d'arriver. Martyr? Pas si sure."
Shizukono se leva et partit.
Lorsqu'elle entendit la porte se fermer, elle pleura mais pourquoi ne venait-on pas la chercher?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Dim 22 Mar - 22:23

"Je vous assure, je ne sais pas comment cela a pu se produire, excellence!"
L'officier était agenouillé devant la sith. Shizukono sirotait une boisson tranquillement. Son calme était beaucoup plus effrayant que si elle avait été en colère.
Algeneth, l'agent, se tenait à droite de la sith. Lors d'une virée sur Nar Shadaa, il avait aperçu un groupe de Jedis se dirigeant vers la cellule d'Akhesa. Comprenant qu'un combat serait inutile, il avait tout observé. Une fois le groupe éloigné, il était partit prévenir la jeune sith tranquillement.
Shizukono posa son verre puis regarda l'officier.
"Je résume, je vous confie ma sœur pour la secouer un peu. vous m'assurez avec un grand sourire que c'est la prison impériale la mieux gardée de la galaxie. Et quelques jours plus tard, j'apprends qu'un groupe Jedis s'est introduit dans ladite prison et en ressortit tout aussi tranquillement, avec ma sœur en prime, je n'ai rien oublié?
-C'est tout à fait ça excellence, conclue Algeneth.
L'officier se redressa:
"Ne vous inquiétez pas, je la retrouverai!
-Je ne sais pas ce qui m'ennuie le plus dans cette histoire. Que ma sœur se soit échappée ou que vous soyez encore en vie pour le raconter."
L'officier eut à peine le temps de parler qu'il sentit une main invisible l'étrangler. Il agita les bras comme pour interpeller mais Shizukono ne le regardait même plus. Elle était perdue dans ses pensées. Même le boum provoqué par le corps ne la détourna pas.
"C'est bien cette organisation de Jedi, Tempête de lames qui y est pour quelque chose n'est-ce pas?
-Oui excellence.
-Je me demande ce qu'ils vont faire de toi, petite sœur."
Shizukono sourit.


Dernière édition par Shizukono le Mar 24 Mar - 6:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt

avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Lun 23 Mar - 3:12

Interessant. on sent une suite venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Lun 23 Mar - 19:25

Oui en faite c'est plutôt clair , c'est moi qui devait pas faire très attention.
Revenir en haut Aller en bas
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Mar 24 Mar - 6:10

J'ai quand même rajouté une phrase de description ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Mar 21 Avr - 6:03

[Résumé du rp de samedi]


Eclydia se tenait sur un rocher, dévisageant Voss. Elle allait anéantir cette maudite confrérie et ainsi, sa fille lui reviendra.
Elle sentit des présences et regarda: Nimu, Chris, Lynxya et Ninushwodzakut se tenaient là.
Nimu examina Eclydia de façon médicale.
"C'est vous Eclydia qui nous avait envoyé ce message?
-Vous êtes venus affronté votre destin!
-Pardon? fit Nimu interloquée
-Je vais enfin me débarrasser de vous!
-Qu'est-ce qu'elle chante? demanda Chris
-Vous m'avez volé ma fille! En vous tuant, je la reprendrais!
-En quoi vous l'a-t-on volé? demanda Ninushwodzakut
-Ma fille vous est plus fidèle qu'à moi! Sa propre mère! Une fois que vous aurez disparu, elle me reviendra!
-De graves troubles psychiques, fit Nimu.
-Je ne fais pas partie de cette confrérie, confia Ninushwodzakut, je ne suis qu'une observatrice et sachez que Shizukono a fait ses choix propres.
-Non, vous l'avez forcé! Je vais vous tuer!
-Si vous nous tuez...
-Faudrait qu'elle réussisse, pouffa Chris.
-Si vous nous tuez, vous serez considérée comme traîtresse. De même que votre fille.
-Quoi?
-Vous savez comment fonctionne les siths n'est-ce pas? On attribue les crimes des parents aux enfants. Descendez et discutons."
Eclydia examina Ninushwodzakut, cette personne était très étrange. Eclydia se résolut. Elle rangea son sabre et s'approcha. Les trois autres se tenaient prêts à attaquer.
Ninushwodzakut tenta de raisonner Eclydia et de la calmer. Mais en arrivant au point sur le lien qui l'unissait à sa fille, de douloureux souvenirs l’assaillirent. Elle se souvenait du mépris que Shizukono éprouvait à son égard. On lui avait volé ses filles, on les pourchassait, elle ne serait en sureté nulle part, la vie ne leur ferait pas de cadeaux. A moins que!
"Je sais! s'écria Eclydia en faisant sursauter tout le monde. Dans la vie, on ne sera jamais heureuses, dans la mort, on sera tranquille!
-Elle déraille!
-Parce que vos croyez qu'on va vous laissez faire?
-Je le savais! Vous faites tout pour nous séparer! Mourrez!"
Eclydia s'attaqua à eux.
De loin, Shizukono observait la scène depuis le début. Elle avait reçu un message de Rayelna qui avait abandonné l'idée de guérir Eclydia malgré tout ses efforts qu'elle avait fourni. Clairement la sith ne voulait plus de la mercenaire.
Mais cette attaque à l'encontre de la confrérie, elle n'en ratait pas une. Elle eut un sourire en voyant sa mère perdre face à ses confrères. Quelle faible. Sa maîtresse Hylda, lui avait permis de gérer ses affaires familiales de la façon qu'elle voulait. Elle savait exactement quoi faire.
Lorsqu'Eclydia fut à terre, elle envoya un message à Nimu lui demandant de l'exécuter. Celle-ci le fit sans hésitation.
Elle prit un scalpel et l'enfonça dans la carotide de la sith. Eclydia tenta de retenir la lame.
"Ordre de votre fille.
-Quoi?"
Elle aperçut au loin Shizukono qui lui adressa un sourire. Son regard était remplie de satisfaction. Eclydia n'en croyait pas ses yeux. Comment pouvait-elle la haïr à ce point? Et si ça se trouvait Akhesa... Elle se sentit fatiguée d'un coup. Elle lâcha prise. Elle rendit son dernier soupir.
Ninushwodzakut se pencha sur elle et se retourna ver Nimu.
"Vous regretterez cette action.
-Je n'ai fait qu'obéir aux ordres."
Le corps fut incinéré et tous repartir. Shizukono ne quitta pas des yeux Ninushwodzakut. Cette personne semblait en savoir long sur elle mais Shizukono ne la connaissait pas. Il lui faudra faire une enquête.

A ce moment là, à l'académie des Jedis, Akhesa sentit un lien qui avait disparu. Elle regarda le ciel, comme pour chercher une réponse. Elle joignit les mains et murmura:
"Repose en paix, mère."
Mais après la tristesse, vint un sentiment que les Jedis mettaient en garde : la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Mar 21 Avr - 17:09

Mais ou sont passés tout mes diagnostiques ??????!!!!(je plaisante)

Bon résumé pour un rp très sympa
Revenir en haut Aller en bas
Shizukono



Messages : 130
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Mer 22 Avr - 3:42

Il y a une raison pour laquelle j'ai pas fait bac S Razz


Et merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt

avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   Mar 5 Mai - 17:47

Très bien écrit Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'héritage Merynis   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'héritage Merynis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Confrérie Wind, l'Héritage de Manwë
» [Fan-Fiction] L'Héritage: Tome 1, Sokar
» GN Héritage d'Hallapandur - 25/26 Avril 2009
» Sneak Peek : L'Héritage des Braves - 18/01/2014
» GN L'héritage des Buckden (GoT)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Odojinya :: Rôle Play :: Cantina-
Sauter vers: