Guilde RP de la faction impériale
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur les traces d'Ask'Hulta...

Aller en bas 
AuteurMessage
Sladinji

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Lun 21 Avr - 22:49

* La missive suivante a été interceptée par les espions de Darth Zodiarr, avant quelle n'atteigne sa destination, puisque son auteur a eu l'imprudence, ou l'impudence, de nommer le Seigneur Sith en toutes lettres dans son message... *

Maitre Rorrem,

Votre Serviteur devoué vous informe par la présente des raisons de sa future absence...

Il espere qu'il saura bénéficier de votre mansuétude, a son retour, vis-à-vis de cette soudaine disparition, et que les explications données dans la presente justifieront suffisamment son brusque depart, ainsi que le fait qu'il ait agit sans vous consulter. N'y voyez pas une marque de manque de respect...

En suivant le jeu de cache-cache laissé par mon mentor légendaire sur Korriban, ai-je perdu mon ame en chemin?

En dénichant cet holocron don't s'est emparé le Seigneur Zodiarr, ai-je ouvert une boite de Pandore?

J'ai épluché tous les tomes de la Bibliothèque, en vain... Cette inepte holocron inerte me livrera-t-il un jour ses secrets?

Hier, j'ai kidnappé un acolyte de l'Académie. Je l'ai forcé a avaler tout cru des larves de Limaces Kh'lor. J'avais arraché une a une ses dents au préalable pour m'assurer qu'il ne macherait pas... Ses longs et sonores rales d'agonie, tandis que les vermines le dévoraient lentement de l'intérieur, n'ont pas suscité en moi le moindre frémissement d'extase...

Que m'arrive-t-il?

J'ai la sensation de m'engloutir dans un trou noir de questions qui demeurent sans réponses. Et vous savez mieux que quiconque que mon esprit ne tolère ni l'inconnu, ni l'échec!

Ask'Hulta me hante...
La Paix est un mensonge, seule existe l'Obsession!
Ask'Hulta me nargue...
Par l'Obsession, je gagne la Folie.
Ask'Hulta m'inspire...
Par la Folie, je gagne la Liberté.
Ask'Hulta m'apaise...
Par la Liberté, je gagne l'Harmonie.
Ask'Hulta me trahit...
Par l'Harmonie, mes Passions disparaissent. Le Qotsisajak me sauvera-t-il?

Seul un changement de décor, l'espérance de nouvelles découvertes me sortira de mon impotence.

J'ai fait affreter un vaisseau spatial. Demain... Je foulerai le sol de Ziost!

Votre dévoué Serviteur,
Shaunipul.


Dernière édition par Sladinji le Jeu 24 Avr - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt

avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Mar 22 Avr - 9:07

La suite, la suite ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sladinji

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Sam 26 Avr - 2:02

En mettant pied a terre apres ce voyage intersidéral, Shaunipul commence par humer l'air de ce nouveau monde et en inspecter le paysage. Quelle déception! Lui qui revait de dépaysement, apres avoir passé tout ce temps sur Korriban, le voila a nouveau sur une planete désertique, a l'odeur de poussiere et de charogne!

Un frisson de plaisir parcourt tout de meme l'échine du jeune cyborg alors qu'il pénetre dans le Temple-Bibliotheque de l'antique Capitale Impériale. La poussiere, lors qu'elle repose sur les holocrons et les datapads, n'a pas la meme odeur, lui semble-t-il... Elle, qui d'habitude fleure bon la décrépitude et la ruine, prends alors une odeur enchanteresse, porteuse de promesses de puissance et dépaysement...

Le silence qui regne en ces lieux de savoir est la plus belle des symphonies aux oreilles de Shaunipul. Les mélodies crées par les échos des bips électroniques des grimoires, qui s'enchevetrent alors qu'ils bondissent sur les murs dépouillés de Basalte lissé par les siecles, surpassent en beauté les Arias d'Opéras Sith tels que "Shasot" ou "Midwan".

Une recherche qui aurait pris des jours, voire des semaines, a un humain normal ne prendrait que quelques heures au cyborg, dont l'implant occulaire pouvait scanner un datapad en quelques secondes, et décrypter l'information a la vitesse de l'éclair. Ce que Shaunipul recherche, ce n'est pas la mention d'Ask'Hulta ou une référence au Poete Ravageur Légendaire. Non, Shaunipul recherche le code qu'il a découvert dans les poemes des tablettes de Pierre de Korriban, cet algorithme bien particulier qui transforme des mots anodins en carte stellaire...

Peut-etre se trompe-t-il, mais pour lui Ziost n'est qu'une étape de la quete, il ne découvrira pas de secrets sur ce monde stérile. Shaunipul, apres avoir lu tout ce que la Galaxie recelait en fables et recueils sur le Poete Ravageur Légendaire, pense avoir developpé, a tort ou a raison, nous le verrons dans la suite de sa quete, une intimité particuliere avec le Poete Ravageur Légendaire.

C'est donc avec une excitation melée d'appréhension que Shaunipul prend place sur l'une des chaises en plastacier austéres du Temple, enclenche le faisceau de son implant occulaire et commence a parcourir les datapads. Il enchaine les tomes, scannant sans relache et les heures, fatidieuses, s'envolent, tandis qu'un ennui grandissant remplace petit a petit l'exaltation qu'il ressentait au départ...

Soudain, dans son cortex assombri et orageux comme les cieux de Dromund Kaas, la lumiere fut! Le fameux algorithme, enfin, caché parmi les volutes verbales d'un traité fallacieux sur le bon emploi des differentes formes de sabre en situation de gravité zéro. Pas étonnant que ce tome fut remisé dans une des sections les plus obscures de la Bibliotheque! La forme Soresu nécessite entre toutes, un fort ancrage dans le sol, pourquoi en preconiser l'emploi alors que vous flottez dans l'espace? Tous les acolytes qui souhaitaient progresser en escrime ont fui ce volume. En revanche, si vous souhaitez obtenir la clé d'une puissance inimaginable, ouvrir de nouvelles dimensions dans l'usage de la Force et, accessoirement, vous venger de tous ceux qui vous ont botté le derriere dernierement, rendez-vous aux coordonnées cachées dans les lignes de ce texte.

Apres avoir décrypté les instructions encodées dans le traité, Shaunipul commenca a les comparer aux diverses données contenues dans les plus anciennes cartes d'astrogation disponibles dans la Bibliotheque...

Il semble apres un moment identifer une planete située sur l'hyper-route de Nache Belfia, dans le secteur Esstran. Une des 5 planetes sacrées des Siths: Krayiss II.

C'est avec une excitation renouvelée que le cyborg remonte dans son vaisseau et laisse la surface de Ziost, tannée par le soleil comme la peau d'un laboureur octogénaire, s'éteindre dans la Nuit Galactique alors qu'il enclenche le passage en Hyperespace...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orbarrem

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Sam 26 Avr - 2:19

Shaunipul, pars si tu le souhaite mais à ton retour, j'espère que tu seras toujours celui que je connais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sladinji

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Ven 2 Mai - 22:27

Shaunipul orbitait la surface de Krayiss II, circulant a basse altitude sur le sol dechiqueté de cette planete en proie autrefois a de violents cataclysmes.

D'apres ses recherches, le Temple-Librairie avait été déserté il y a de cela une dizaines de millénaires, et englouti par un glissement de terrain. Toutefois, il etait encore accessible, et régulierement, des érudits recherchant les clés d'une puissance enfouie littéralement dans les méandres du temps venaient faire remonter le batiment a la surface.

Durant cette recherche, Shaunipul se prit a songer aux évenements qui agitaient en ce moment la confrérie. Il avait du, sur l'insistance de son Maitre, retarder ce voyage et faire le détour par le Vaisseau Lacération et Dromund Kaas pour des sessions hautement frustrantes ou il fut forcé de contempler la puissance de son Maitre décroitre et ses soutiens au sein de la confrérie s'évanouir comme neige au soleil.

Non qu'il ressentit la moindre sympathie a l'égard de Rorrem, mais il lui faudrait absolument se trouver un nouveau Maitre dans un proche futur, s'il souhaitait progresser. Il ne désespérait pas de gagner les faveurs du tout-puissant Zodiarr, qui visiblement le méprisait au-dela de tout, sentant qu'il saurait l'aider a canaliser sa rage a bon escient.

Il fut interrompu dans ses réflexions car apres quelques heures de recherches, il sentit une source de Force Obscure puissante, grandissant a mesure qu'il se rapprochait du temple. Il se posa a une bonne centaine de metres de l'Obelisque, et sortit de son vaisseau. Alors qu'il avancait vers l'Obelisque, sur le terrain inégal et givré par l'hiver, il eut la sensation que des yeux l'épiaient depuis les ombres omniprésentes. Il activa un scan infra-rouge sur son oeil cybernétique, et percut des sources de chaleur derriere un roc, qui, si elles étaient de petite taille, avaient tout de meme le défaut d'etre nombreuses... au moins une demi-douzaine...

Il déchaina une tempete d'éclairs de force dans leur direction, qui paralysa les créatures et pulvérisa la roche derriere laquelle ils s'étaient tapis. Les débris, en suspension un cours instant dans l'air chargé d'ions, recouvrirent les corps calcinés de ce qui avait semblé etre une meute de vrblthers.

Shaunipul n'eut pas le temps de rengainer son sabre qu'un mugissement terrifiant empli l'air, faisant sonner les tympans du cyborg qui sentit plus qu'il n'entendit un rocher enorme s'écraser a proximité. shaunipul érigea une barriere de Force et fit volte-face pour affronter ce nouvel ennemi, mais son champ de vision était tout entier prit par un roc immense qui se dirigeait sur lui a la vitesse d'un varactyl en rut. Encore sonné par la décharge de décibels a coté de laquelle le volume d'un concert de Ran-core, le style de musique reputé le plus extreme de la Galaxie faisait figure de berceuse, il ne put éviter le projectile qui s'éffrita contre la barriere de force.

Shaunipul fut projeté sur le dos a quelques metres de la, en proie a une douleur intense dans chaque centimetre cube de son corps. Il se tortilla brievement, puis se ressaisit et puisa en sa haine pour surmonter la douleur. L'oeil clos pour mieux méditer, tentant de ne pas se laisser court-circuiter par les signaux de douleur inondant ses synapses, ou autres pensées parasites, il fit le vide dans son esprit en récitant un mantra adapté du code Sith "La douleur est un mensonge, il n'y a que la Passion..." Il sentait, par les vibrations du sol, son ennemi se rapprocher, lentement, mais inexorablement. Sans doute celui etait-il dérouté par son immobilité? S'il jouait les morts, s'eloignerait-il?

Shaunipul repoussa cette pensée. Qui avait le toupet de lui infliger autant de douleur méritait d'etre chatié!

Les yeux toujours clos, il contracta ses muscles et prépara les servo-moteurs de sa jambe. Lorsqu'il jugea l'ennemi suffisamment proche, il se secoua comme une vague sur le sol, s'élevant suffisamment pour s'accroupir. A ce geste soudain, il sentit son ennemi s'immobiliser. Une source de Force Obscure émanait de son adversaire... Shaunipul choisit donc de garder les yeux clos un instant encore, afin de repousser cette douleur omnipresente qui menacait de le paralyser s'il en perdait le controle. Parmi le chaos dans son cortex, qu'il tentait tant bien que mal de maitriser, un visage lui apparut brievement qui vint lui donner des forces, celui de l'apprentie de Zodiarr. Elle seule semblait voir en lui un potentiel...

La chose qui lui faisait face esquissa soudain un mouvement qu'il put sentir par la Force. Il se détendit comme un ressort, oubliant toute douleur, n'étant plus qu'instinct de destruction et brulant d'une sombre haine, envoyant une décharge kinetique qui envoya bouler son adversaire. Sans s'attarder a chercher a savoir quelle était cette créature qui gisait au sol, il enchaina avec un puissant éclair de force qui fit crépiter l'air, et fit se tordre la forme couchée sur le sol. Tout en maintenant la pression de la décharge électrique, le cyborg se rapprocha lentement de sa proie. Lorsqu'il ne fut plus qu'a un ou deux metres, il pressa le bouton pour faire jaillir la lame de son sabre laser. La lame rouge sortit dans un sifflement, et il interrompit l'éclair de Force pour asséner le coup de Grace.

La créature profita de cet instant de répit pour rouler sur le sol, et la lame em plasma fendit le vide dans un vrombissement. Shaunipul eut enfin l'occasion de contempler son adversaire, un gigantesque Vrblther corrompu, muté par le coté obscur de la Force.

Le cyborg leva le regard et frémit en croisant les yeux incandescents et féroces du monstre. Puis il sourit brievement car cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu la chance de désosser un adversaire aussi colossal. Il envoya une tempete d'eclairs qui fuserent, crepiterent, et illuminerent la sombre planete, se reflétant en myriades irisées sur les rocs couverts de givre.

Le vrblther géant se tordit, les muscles tétanisés par les décharges, une mousse fumante suppurant entre ses dents serrées. Mais tout a coup, il laissa a nouveau echapper un beuglement puissant, et Shaunipul fut frappe de plein fouet par ses propres éclairs. La douleur fut atroce, son oeil cybernétique irradiant une decharge brulante dans toute sa tete. Shaunipul ne put controler la douleur. Celle-ci l'engloutit comme une vague noire, sa vue se brouilla, et il ne sentit que vaguement le Vrblther s'approcher de lui en grognant. Des constellations de couleurs explosaient dans son champ visuel, son corps entier était en proie a des spasmes, et sa jambe cybernetique etait devenue incontrolable, dansant un gigue esseulée, martelant la poussiere et le givre du sol de Krayiss II.

Au milieu de cette nébuleuse chaotique de stimulations nerveuses incontrolables, le visage de Yola, l'apprentie de Zodiarr, lui apparut a nouveau. Elle sembla lui souffler un baiser qui balaya la douleur, et lui fit reprendre connaissance.

Le vrblther avait entrepris de machonner sa jambe de metal, grognant alors qu'il s'ébréchait les dents sur l'alliage en Duracier et Turadium. Shaunipul utilisa la force pour attirer a lui son sabre laser et plongea la lame dans les pupilles incandescentes du monstre qui s'effondra dans un rale.

Lorsqu'il reprit haleine, Shaunipul boita jusqu'a l'obélisque. Dans son esprit, la joie d'avoir triomphé du monstre était teintée par le trouble suscité en lui par la vision repétée de cette Sith. Yola le mettait a la fois mal a l'aise et heureux, car elle lui prodiguait toujours gentillesse et attention, tandis que tout le monde d'habitude l'insultait ou l'ignorait, mais il ne savait comment réagir face a cette affection...

Il chassa ces pensées de son esprit et s'assit en tailleur devant l'obélisque afin de méditer.

Un ancien manuscript lui avait livré l'incantation secrete permettant d'extraire l'édifice des sédiments et de l'oubli. Il canalisa donc la puissance émise par le batiment et recita d'une voix rauque: "Taka zeech ma toka duuwaj"...

Le sol se mit a trembler, a craquer puis s'ouvrir, et l'Obelisque a s'élever dans un fracas de fin du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orbarrem

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Sam 3 Mai - 19:07

Ahh mon apprenti pense du bien de Zodiarr, ahh!^^

Rorrem

Sinon ton histoire est géniale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sladinji

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Mar 6 Mai - 0:21

Les entrailles du Temple-Blibliotheque sentaient la poussiere, la fiente de Shylark et la tourbe en décomposition. Shaunipul fut saisi d'un haut-le-coeur en pénétrant les corridors sonores, mais il se ressaisit bien vite car ce fumet malodorant etait couvert par des relants puissants d'énergie obscure, et il trépidait d'excitation a l'idée d'en découvrir la source.

Au fur et a mesure qu'il s'enfoncait dans les méandres du batiment, il s'apercut qu'il s'agissait d'un véritable complexe labyrinthique qui s'étendait sur des centaines de metres et des dizaines de niveaux. Il décida donc de se laisser guider par la Force, ne sachant ce qu'il cherchait, ni ou le trouver...

Songeant a tout le savoir englouti en ce lieu, Shaunipul se plut a s'imaginer retourner régulierement en ces lieux avec une équipe d'esclaves rompus aux travaux d'archeologie. Bien entendu, il n'était pas le premier ni le dernier a se faire cette réflexion, et il y avait surement une raison pour laquelle la grande majorité, pour ne pas dire totalité des équipes qui avaient fouillé ces lieux n'en étaient pas revenus vivants.

Il mit ceci sur le compte des meutes de vrblthers affamés, de shylarks aveugles, et de limaces Kh'lor baveuses qui hantaient ces ruines désertiques. Pourtant aucun de ces prédateurs tapis dans l'ombre ne représentaient pour Shaunipul un réel danger, et il électrocutait ces agresseurs l'esprit absent, concentré sur son objectif qui pulsait sombrement au coeur des tenebres...

Apres quelques heures de tribulations parmis les échos des grandes salles désertées, il parvint devant une immense porte a double battant. Il nota que le sceau en avait été brisé, mais a en juger par la couche de poussiere le recouvrant, cela n'avait pas été fait récemment...

Les gonds rouillés et gripés par les ans craquerent et grincerent avec véhemence alors qu'il poussa les battants. La porte s'entrouvrit un peu mais s'immobilisa. Shaunipul tendit l'oreille, pret a griller tout ce qui aurait pu etre attiré par ce fracas, mais un silence oppressant et immuable régnait alentour. Il sentait que la Source malsaine qu'il pistait depuis la surface n'était plus tres loin.

Utilisant la Force, il émit une poussée kinétique puissante qui ouvrit la porte. Au beuglement assourdissant des gond protestant contre cette violent ouverture, de part et d'autre de la porte, seul le silence le plus absolu fut donne en réponse. Scannant les ténebres de son oeil cybernétique, il ne décela aucune trace de vie dans cette partie du temple.

Shaunipul, s'il n'avait vécu il y a longtemps dans un galaxie tres, tres lointaine, aurait été comme un enfant découvrant la grotte magique du Pere Noel, alors qu'il promenait son regard sur les étageres en plastacier antique... Cette partie du Temple étaient au tablettes et au datacrons en tout genre ce qu'Ilum etait aux cristaux d'Adega. Il avait trouvé la une véritable mine de savoir et de puissance! Il éxultait interieurement, oubliant un instant que tout le savoir de la galaxie n'avait que peu d'importance s'il ne trouvait ce qu'il était venu chercher au départ: le secret du rituel d'Ask'Hulta permettant d'invoquer un Rancor grace a la force...

Mais, alors qu'il s'appretait a consulter un volume au hasard, les mains tremblantes d'exaltation, une apparition luisante et translucide se matérialisa devant lui. Le fantome d'un Seigneur Sith Antique , a l'air terrible et aux vetements ornés de motifs guerriers. Il s'exclama d'une voix tonitruante qui lacera le silence omniprésent: "Que viens-tu chercher ici, vil vermisseau?".

Shaunipul esquissa un révérence et expliqua qu'il venait chercher le secret du pouvoir du Poete Ravageur de Légende Ask'Hulta. A ces mots, le Seigneur Sith éclata d'un rire, qui, porté par les échos de cette grande piece vide, résonna comme un coup de foudre sur Kaas City.

Le fantome, utilisant la Force, souleva le cyborg a quelques centimetres du sol, et tonna: "Et qu'est-ce qui te fait croire que tu trouveras ce secret ici? Qu'est-ce qui te fait croire que tu en es digne? Qu'est-ce qui te fait croire que je ne vais pas t'occire comme tous ceux qui, avant toi, ont osé profané ce lieu de leur puante présence?"

Shaunipul, en bon rat de bibliotheque avait lu des traités sur le rituel de Forcewalking qui permettait, a travers la Force, d'atteindre les spectres immatériels. Mais ses connaissances en la matiere étaient toutes théoriques, n'ayant jamais, meme lors de ses explorations du Temple Noir, eu l'opportunité de rencontrer le spectre d'un Darth. Pourtant, son affinite avec le cote obscur était tel qu'il parvint a se libérer de l'emprise du spectre, qui se montra agréablement surpris.

Pour capitaliser sur cette surprise, il décida d'en rajouter une couche: "Je me doutais qu'il y aurait de la résistance, et qu'obtenir ce secret nécessiterait de surmonter des epreuves, mais alors vous, la mort ne vous réussit pas, visiblement votre pouvoir a décru dans la tombe, vous faites un bien pietre gardien."

Action, réaction... Comme il s'y attendait, le spectre l'envoya bouler violemment d'un revers de la main, sa voix comme une décharge de courant electrique: "Comment oses-tu, étron de rat womp?!"

Shaunipul resta a terre, laissant le spectre s'approcher, mobilisant ses forces. Puis il tenta de réaliser la manipulation supreme du rituel: assujettir ce spectre a sa puissance, et le lier a lui. Malheureusement la tentative échoua, et le Sith éclata d'un rire malveillant qui explosa dans le silence comme une supernova dans l'espace...

Une douzaines d'autres spectres, visiblement en proie aux tourments les plus intenses, se matérialiserent aux cotés du Seigneur Sith. Celui-ci, les désignant d'un geste, expliqua: "Voila ce qui arrive a qui trouble ce Mausolée, et n'en est pas digne. Un éternité de souffrance, au lieu de rejoindre la Force..."

Shaunipul demeurait coi.

Le Seigneur Sith s'approcha de lui avec un sourire carnassier, et continua: "Vil vermisseau, depuis des millémaires, je n'ai eu la chance de croiser une personne ici a l'ame assez noire, a la puissance obscure suffisamment étendue pour mériter que j'accede a leur requete. Je suppose que tu savais plus ou moins ce qui t'attendrai en entrant ici. Ton égo t'a pourtant fait ignorer ce possible dénouement, tu penses que je te jugerai digne?" Il eut un ricanement de mépris.

Il désigna l'un des spectres assemblés autour de lui, une jeune humaine vetue d'une bure de Jedi. "Cette présomptueuse idiote a cru m'endormir en me servant un discours ridicule comme quoi il n'y avait pas de cote obscur, ni lumineux a la Force, que celle-ci est une seul entité, dont ces deux facettes ne sont que les deux cotés du meme visage. C'est ma derniere capture, cela fait a peine 5 siecles qu'elle se mord les doigts de son outrecuidance et de sa credulité... Quels furent tes derniers mots, Vara, avant que je ne vole ton ame?"

Le spectre répondit dans un sanglot: "Comme j'aurai souhaité pouvoir avertir le reste de la galaxie des dangers de ce lieu, les mettre en garde afin que personne ne mette les pieds sur ce sol maudit a nouveau!"

A ces paroles, Shaunipul s'esclaffa, surprenant a nouveau les fantomes autour de lui: "Jusque dans ton dernier souffle, stupide Jedi, tu aura été ridicule et puérile! Tu mérites 100 fois les tourments que tu subis, et si le Gardien de ces lieux choisit de faire de moi un spectre, sache que je me ferai un plaisir de te faire subir les pires sévices lorsque je ne serai pas moi-meme sous l'emprise de la torture!"

Le seigneur Sith éclata d'un rire franc cette fois-ci et regarda Shaunipul droit dans les yeux avant de s'exclamer: "Depuis des millénaires, je n'avais pas ri ainsi, vile vermine... Et tu as l'ame la plus noire qu'il m'ait été donné de croiser depuis mon passage de vie a trépas. Je te livrerai donc le secret d'Ask'Hulta, pour que tu en puisses en faire ce que tu veux, et je te donnerai deux avertissements en prime. Le premier, est que tu risques de perdre ton temps a rechercher le savoir d'Ask'Hulta. Il n'était pas le Sith tout puissant que tu crois, mais un ermite completement fou, se nourrissant de chimeres et les régurgitant dans des poemes indigestes et ridicules. Le second, est que la puissance que je sens en soi vient de ta haine, de ta rage, et de ta volonté de puissance. Un danger te guette, qui pourrait te contraindre a perdre en partie ces atouts. Debarasse-toi d'elle avant qu'il ne soit trop tard."

Shaunipul demeura interloqué a cette derniere remarque. Le Sith attira d'une main fantomatique un datacron, qui jaillit des ténebres comme mu par un ressort et vint se poser delicatement sur un table en face de Shaunipul.

"Déguerpis a présent, vile vermine, avant que je ne change d'avis!"

Sans demander son reste, le cyborg s'empara du datacron afin de pouvoir l'étudier en paix dans son vaisseau, sur la route de retour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sladinji

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Mar 6 Mai - 17:40

Le spectre ne pense pas que le savoir du Poete Ravageur de Légende ait une valeur quelconque, mais bon t'as pas faux... Sur le coup ca me semblait ok mais a la relecture c'est vrai que c'est un peu facile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freyavalcourt

avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : partout ou je peux assouvir ma soif de puissance

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Mer 7 Mai - 11:26

tres bonne histoire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sladinji

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   Jeu 8 Mai - 0:12

Dans sa chambrette de l'Académie, Shaunipul méditait sur les évenements de la veille.

A son retour de Krayiss II, l'avertissement du spectre resonnait toujours dans ses oreilles: "Débarrasse toi d'elle!" Apres quelques jours de tergiversation, et apres avoir tenté en vain de résister, de trouver des raisons de négliger ce conseil, il avait du se décider a déclarer forfait.

Le spectre avait raison. Elle etait un danger. Par sa compassion, elle pourrait le rendre faible. Sans sa volonte de puissance, Shaunipul n'etait rien. Yola devait mourrir.

La veille, donc, il s'était envolé pour Dromund Kaas, et, a la faveur de la nuit zebrée d'éclairs menacants, il s'était introduit dans l'appartement de la jeune femme en silence.

Il l'avait contemplé en tremblant de colere, a sa merci, engloutie dans des songes connus d'elle seule. La lame en plasma jaillit dans un sifflement.

La premiere, la seule, qui avait semblé voir en lui autre chose que ce que les autres voyaient en le regardant. Et sous la bienveillance de son regard, il s'etait surpris a rever qu'il pouvait etre autre chose qu'un ramassis sanguinaire de peur, de haine, et de chaos. Lui qui avait voué sa vie au coté obscur de la Force, il ne saurait tolérer qu'on essaie de le pousser du coté lumineux.

Pourtant, recevoir un sourire ou des paroles d'encouragement était plus agréable que recevoir des crachats, des coups, ou des insultes. Mais la gentillesse était un cancer. Il avait pu le remarquer a ses dépens. Montrez-vous gentil, serviable, avec les gens, et voila qu'au lieu de vous agresser, ils vous témoignent également affection et considération. La Societé Impériale était sans pitié, et ne tolérait pas les faibles. Compassion et empathie rongeaient la République et l'Ordre Jedi et un jour ou l'autre ils en seraient la perte.

Il ne pouvait effacer de sa mémoire la chaleur qui l'avait pris au ventre lorsque Yola l'avait pris a part pour le consoler apres sa défaite contre Thexa, puis Ma'asul. Pour la premiere fois de sa vie, il avait eu l'impression d'exister par dela la peur ou le dégout qu'il inspirait au gens.

Il leva son sabre, résolu a ce que ce moment magique demeure un souvenir isolé dans une vie ponctuée par la torture, la trahison, l'étripage et la trépanation.

Il était Sith,depuis toujours, cela meme avant de savoir que cet empire existait quelque part parmi les etoiles, alors qu'il souffrait sous le joug des Hutts, alors qu'il entamait sa formation de padawan au Temple de Coruscant, alors qu'il débarquait en tremblant sous le soleil de plomb de Korriban. Suivre ses passions, en tirer jouissance et puissance. Etre Sith ce n'etait pas etre cruel, vil ou avide. Etre Sith c'était etre libre. Il n'allait pas se laisser dicter sa conduite par quelqu'un qui n'était plus que poussiere depuis des millénaires, il n'allait pas supprimer sa seule source de joie et de réconfort en ce monde!

Par sa compassion, elle ne le rendait pas faible. Il en avait fait l'experience lors de son combat contre le vrblther corrompu sur Krayiss II. Elle pouvait meme le rendre plus fort. Shaunipul ne serait plus jamais "rien", qu'il perde ou conserve sa volonté de puissance. Shaunipul etait l'ami de Yola.

La lame de plasma chauffée a blanc se rétracta dans un autre sifflement. Shaunipul se sentit faible et misérable, mais curieusement apaisé par la meme occasion. Réprimant des larmes de rage, contre lui-meme et le monde, mais sur d'avoir pris la bonne décision, il s'enfuit sans bruit dans la jungle, histoire de dépecer des Sleens afin de se calmer les nerfs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les traces d'Ask'Hulta...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les traces d'Ask'Hulta...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche traces de trames ! pour reverse !
» [Cartes] Traces de Gollum et effet d'ombre des Chasseurs du Mordor [Résolu]
» Le vent nous portera ... tout disparaîtra.
» [Appendice]
» TOUR DU MONDE VIRTUEL DE MALPARTIE, sur les traces de Jules Verne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Odojinya :: Rôle Play :: Cantina-
Sauter vers: